Forum electrotechnique
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
oz66



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Sam 27 Nov 2010 - 23:15

Bonjours, j'espère être dans la bonne section pour mon post.
Je suis étudiant en énergétique et je n'arrive pas à comprendre une chose dans mes cours d'électrotec :
D'après ce que j'ai pu comprendre le contacteur, sectionneur et le relais thermique sont des sortes d'interrupteurs capables de couper le circuit selon divers critères (commande, court-circuit/action manuelle et sur-intensité).
J'ai cru comprendre aussi que le sectionneur doit être hors charge lorsqu'il est actionné pour éviter qu'un arc électrique se forme car il ne possède pas de pouvoir de coupure.

Pourquoi et comment le contacteur à un pouvoir de coupure alors que le sectionneur non ?

Comment se fait il qu'un disjoncteur magnéto-thermique n'a pas besoin de pré-coupure ?

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
herve
Admin
Admin


Nombre de messages : 4282
Date d'inscription : 07/10/2008
Localisation : Nancy

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Dim 28 Nov 2010 - 10:34

oz66 a écrit:

Pourquoi et comment le contacteur à un pouvoir de coupure alors que le sectionneur non ?

De par sa conception : Afin d'éviter des arcs, le concepteur (fabricant) met en place des systèmes qui empêche les arcs électrique de se créer ou de se propager. Selon l'intensité il y a plusieurs solutions qui font monter proportionnellement le prix.

oz66 a écrit:

Comment se fait il qu'un disjoncteur magnéto-thermique n'a pas besoin de pré-coupure ?
La pré-coupure permet de separer l'alimentation du circuit commande avant la prtie puissance.
La commande non alimentée, les contacteur de puissance s'ouvrent ; on évite ainsi de couper la puissance en "charge" évitant ainsi la création d'arc.
Le disjoncteur a un pouvoir de coupure en charge, donc inutile de prevoir une pre-coupure
Revenir en haut Aller en bas
http://www.electrotechnique-fr.com
oz66



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Dim 28 Nov 2010 - 12:22

Tout d'abord merci de ta réponse. Mais je ne comprend toujours pas tout.
Le contacteur de puissance s'ouvre avant le sectionneur : dans ce cas pourquoi n'y a t il pas d'arc lors de l'ouverture du contacteur ?
Qu'est ce qui fait que le contacteur et le disjoncteur aient un pouvoir de coupure et pas le sectionneur ?
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
garrettr4



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 01/11/2010
Localisation : 53

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Dim 28 Nov 2010 - 12:51

Un contacteur dispose d'un ressort qui manœuvre les contacts rapidement quand il s'ouvre, il y a généralement un soufflage de l'arc sur chaque borne. Un interrupteur ou un disjoncteur est aussi équipé d'un dispositif pour ouvrir rapidement les contact et pour souffler l'arc.
Dans le cas du sectionneur c'est uniquement de toi que dépend la vitesse d'ouverture.
Je continu a appliquer ce que j'ai appris a l'école ( a l'époque on avais encore des profs qui avais travaillé dans l'industrie): appuyer sur le relais thermique pendant la manœuvre du sectionneur, fermer les yeux et ne pas rester devant. Un sectionneur même pour quelques KW ça peut exploser.

Revenir en haut Aller en bas
electron libre
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1660
Date d'inscription : 18/08/2009
Age : 70
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Dim 28 Nov 2010 - 13:59

oz66, bonjour.

Je vais simplement compléter les réponses des divers intervants dans cette rubrique. Je n'ai pas davantages de choses à ajouter. Je vous conseille vivement de revoir votre cours de technologie sur les appareillages et de bien différentier le rôle de chacun et surtout n'oubliez pas le rôle essentiel de votre prof qui doit être là pour vous enseigner (ou alors, je n'y comprends plus rien !)

Rappel :
- Sectionneur : Pouvoir de coupure = 0 (A ne jamais manoeuvrer en charge - risque d'explosion - destruction des contacts - Maintien de l'arc électrique) Sous certaines conditions il est défini comme un organe de séparation (respect en fonction de la tension de l'intervalle entre partie fixe et mobile afin d'éviter tout risque de réamorçage)
- Interrupteur : Pouvoir de coupure = In nominal
- Contacteur : Pouvoir de coupure = 8 à 10 In (Attention certains d'entre eux possèdent un pouvoir de coupure élevé)
- Relais thermique : Pouvoir de coupure = 0. C'est l'ouverture du contact auxillaire qui lui est inséré dans le circuit de commande et qui donne l'ordre l'ouverture au contacteur.
- Disjoncteur : Pouvoir de coupire = Etabli par le constructeur suite à des essais définis dans les normes (1,5 à 150kA)
- Fusibles HPC : Pouvoir de coupre = 20 à 150kA (eu égard à sa conception, l'arc électrique est maitrisé et reste contenu dans l'enveloppe.)

Le sectionneur n'est pas équipé de boitier de soufflage de l'arc électrique (loi de lentz). Vous avez évoqué le contact de précoupure. Ce contact s'ouvre avant les pôles principaux, et ce dernier étant inséré dans circuit de commande, provoque l'ouverture du contacteur situé immédiatement en aval afin de respecter la règle absolue de la manoeuvre à vide du sectionneur (à vide veut dire sous tension mais hors charge)

Maintenant si vous voulez complèter votre information (Il est évident que les quelques lignes ci-dessus ne sont que le reflet d'un résumé rapide et succinct) votre professeur doit êyre en mesure de vous les donner et de nombreux ouvrages peuvent complèter votre information :
- Le contacteur électromécanique (Télémécanique électrique 205 pages et vous saurez tout)
- La schémathèque électrique (Télémécanique)
- Normes CEI 947
Pour donner quelques éléments.

En pièce jointe une vue éclatée d'un contacteur (Extrait de l'ouvrage cité en 1)


http://dl.free.fr/qSM78dz1t
Revenir en haut Aller en bas
oz66



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Dim 28 Nov 2010 - 17:30

Merci pour toutes ces précisions mais j'avais plus ou moins compris tout ça.
Je vais poser ma question différemment :
Pourquoi ne pas avoir équipé le sectionneur d'un système de soufflage ou autre système permettant un pouvoir de coupure plutôt que de devoir utiliser une pré-coupure avec le contacteur ?
Ou tout simplement pourquoi n'utilise t on pas directement le contacteur pour isoler le circuit ?
Revenir en haut Aller en bas
electron libre
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1660
Date d'inscription : 18/08/2009
Age : 70
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Dim 28 Nov 2010 - 18:04

Oz66, bonsoir.

Je vous prie de bien vouloir m'excuser, mais je pense au vu de cette réponse que quelque chose vous échappe.

Voici un document qui fera beaucoup mieux que moi la synthèse et le rôle de chacun des organes constitutif d'un circuit "Moteur".

Bonne lecture et salutations.

http://dl.free.fr/r0Qnq6Um7
Revenir en haut Aller en bas
sebthead
Energie marine
Energie marine


Nombre de messages : 222
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Dim 28 Nov 2010 - 18:37

pour isoler un circuit et travailler dessus, il faut pouvoir le condamner... ce qui n'est pas possible avec un contacteur !

le mecanisme d'un contacteur peut etre remis sous tension facilement par erreur ou par dysfonctionnement, et ainsi renvoyer la puissance sur le recepteur qu'il commande.

si ma memoire est bonne, la distance entre les bornes d'un disjoncteur ouvert est différente de la distance entre les bornes d'un sectionneur ouvert, et c'est cette distance qui permet de dire qu'un sectionneur est un appareil de séparation. Une fois separé, aucun arc ne peut plus se produire du fait de cet ecart

Un disjoncteur ou un contacteur peut conserver une borne sous tension en cas de defaut, tandis qu'un sectionneur, s'il est ouvert, alors on est sur que l'aval est deconnecté... mais la VAT reste fortement recommandée, surtout en cas de grandes longueurs de cable

Merci aux encyclopédies vivantes de ce forum de me corriger si j'ai commis une erreur, la critique constructive est toujours positive
Revenir en haut Aller en bas
garrettr4



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 01/11/2010
Localisation : 53

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Dim 28 Nov 2010 - 19:08

Les fonctions du contacteur et du sectionneur sont différentes, le contacteur sert a commander, le sectionneur a isoler le circuit, on l'utilise pour a consignation, pour cela il y a la notion de distance entre les contactes et de verrouillage.
Si on associe parfois les fonctions de disjoncteur et sectionneur associer les fonctions de contacteur et sectionneur demande de concilier des caractéristiques trop différentes.
Revenir en haut Aller en bas
Anth60



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 21
Localisation : quelque part en France

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Dim 28 Nov 2010 - 20:35

Bonsoir , je pensais vraiment que le sectionneur pouvais servir de disjoncteur puisque il est dans le circuit électrique tout comme le disjoncteur . Donc si je comprend bien des qu'il y a une maintenance a faire sur un circuit il y a juste besoin d'utiliser le sectionneur vérifier que le circuit est bien hors tension . Question
Revenir en haut Aller en bas
Thierry 01
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 2222
Date d'inscription : 21/06/2009
Age : 45
Localisation : Rhône Alpes

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Dim 28 Nov 2010 - 21:44

Bonsoir,

Attention ce sont les fusibles associés au sectionneur qui assure la protection contre les surintensités (et plus particulièrement les courts-circuits), au même titre qu'un disjoncteur ...
Le sectionneur seul permet d'assurer une séparation de l'alimentation pour une question de sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
oz66



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Lun 29 Nov 2010 - 17:58

En fait, j'ai l'impression que ce qui me bloc c'est le "sectionnage".

Quelle est la différence physique entre sectionner un circuit et le couper ?

Pour moi les deux étaient des synonymes mais visiblement ce n'est pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Le Loup Blanc
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 3648
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Lun 29 Nov 2010 - 19:30

Bonjour

Personne ne parle de "sectionner" , en électricité , ...
et encore moins de "sectionnage" ,
( mot qui n'existe pas ..... à part un homonyme : section nage Smile )

En fait, en électricité , il y a plusieurs équipements qui peuvent "couper" le courant, tant sur une action volontaire d'un individu, que de façon automatique ( par exemple par détection de courant trop important)


Ces différents équipement ont des noms , et y sont associés des caractéristiques techniques, des performances, et des couts ...

Electron libre en a fait une excellente synthèse, et je n'ai rien à y rajouter . Relis là ...

En résumé,

-un SECTIONNEUR est un élément de coupure qui doit être manoeuvré à vide (à courant nul, ce qui est une contrainte). C'est essentiellement un élément de sécurité, en général cadenassable, utilisable , par exemple lors d'une intervention.

-un INTERRUPTEUR est un élément de coupure qui permet une coupure en charge ( tel l'inter pour un écmairage ...) , mais il ne présente aucun critère de sécurité suffisant pour une intervention.

-un INTERRUPTEUR SECTIONNEUR cumule les deux fonctions ,
et est de ce fait, utilisable comme élément de coupure d'urgence sur un tableau électrique en habitat.
http://www.e-catalogue.legrandgroup.com/france/ecat.asp?showTarif=true&reference=002377

Cordialement

Revenir en haut Aller en bas
oz66



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Lun 29 Nov 2010 - 19:38

Je lit que le sectionneur isole le circuit mais qu'il n'a pas de pouvoir de coupure et que le contacteur a un pouvoir de coupure mais qu'il n'isole pas le circuit ...
Pourtant couper la charge revient au même qu'isoler le circuit non ?

Revenir en haut Aller en bas
Thierry 01
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 2222
Date d'inscription : 21/06/2009
Age : 45
Localisation : Rhône Alpes

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Lun 29 Nov 2010 - 19:48

Bonsoir,

J'ai donné une notion de séparation dans mon précédent post ... cette séparation de circuit est obligatoire avant toute intervention sur une installation électrique. Seul certains appareillages peuvent assurer cette séparation comme les sectionneur, les interrupteurs-sectionneurs, certains disjoncteurs ... Cette séparation est possible de part l'écartement entre les pôles de ces appareillages lorsqu'ils sont en position ouverte.
Un contacteur, qui est un appareillage de commande, ne peut assurer cette fonction, l'écartement entre ses pôles est insuffisant pour assurer la sécurité (risque d'amorçage).
Revenir en haut Aller en bas
oz66



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Lun 29 Nov 2010 - 19:52

En pratique je comprend le rôle des différents appareils.
Ce que je ne comprend pas c'est pourquoi ils ont été fait comme ça.
Si le pouvoir de coupure viens simplement d'un système anti-arc, pourquoi ne pas avoir fait des sectionneurs muni d'un pouvoir de coupure et commander directement ces sectionneur avec la commande ?
Pourquoi utilise t on un sectionneur sans pouvoir de coupure d'un côté et un contacteur de l'autre ?
Au niveau réel je comprend bien c'est au niveau théorique que je ne comprend pas.
Revenir en haut Aller en bas
electron libre
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1660
Date d'inscription : 18/08/2009
Age : 70
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Mar 30 Nov 2010 - 14:46

Oz66, bonjour.
Je ne voudrais pas vous vexer, mais malgré tous les efforts que j’ai déployés, je crois que vous n’avez pas compris le rôle de chacun des appareillages.

1-Pourquoi ont-ils étaient fait ?
C’est toute une histoire. En quelques têtes de chapitres : l’évolution des techniques (Le disjoncteur moteur est une application relativement récente), l’évolution de la réglementation, l’évolution des puissances mises en jeux, la continuité de service, les règles de sécurité, les habitudes de la profession. En ce qui me concerne, je suis un adepte de l’association Sectionneur fusible HPC (Interrupteur sectionneur fusible HPC) contacteur et relais thermique. Je ne vais entrer dans les détails de cette configuration que je suis en mesure de vous justifier techniquement mais pas ici pour ne pas être trop long.

2- Comme je viens de le dire les puissances mises en jeux des installations électriques ont évoluées. Les calculs des courants de court-circuit, donc la détermination du pouvoir de coupure, (Notion que l’on ne vous a peut-pas encore enseignée) est essentielle dans le choix des appareillages. Un sectionneur avec un pouvoir de coupure (le quel ?) n’est plus un sectionneur, c’est un interrupteur. Le sectionneur avec un pouvoir de coupure avec une commande : Bravo vous venez d’inventer l’interrupteur motorisé !

3-Vous avez simplement oublié la notion de sécurité des personnels intervenant soit sur un équipement, soit sur une installation, mais cela je vous l’ai déjà dit plus haut (Voir mes autres interventions). L’appellation sectionneur est réservée aux équipements qui ont satisfait à de nombreux essais et en particulier en fonction de la tension d’alimentation l’intervalle entre partie active et partie séparée pour éviter tout risque de réamorçage. Je ne retrouve pas les valeurs en question dans ma documentation, je vais encore fouiller. Un interrupteur ou un disjoncteur ne remplissent pas nécessairement cette fonction. Un interrupteur-sectionneur : oui ! un disjoncteur : oui, vous remarquerez alors sur les symboles un petit tiret et un petit rond au-dessus en ce qui concerne l’interrupteur-sectionneur et un petit tiret et la croix en ce qui concerne les disjoncteurs.

4-Le contacteur c’est un organe de commande nécessaire dans les automatismes (Vous me ferrez le schéma d’un démarreur Etoile-triangle avec des interrupteurs motorisés !). Le pouvoir de coupure est relativement faible (8 à 10In) La réglementation vous interdit de l’installer tel quel (nous revenons alors à la notion de calcul des courants de courts), il doit être doublé en amont pas un autre dispositif qui lui possède le pouvoir de coupure dans des conditions précises. D’autre part, il ne possède pas les qualité d’organe de séparation (risques de réamorçage et puis sa condamnation en position d’ouverture comme l’exige la réglementation est impossible.)

5-Le relais thermique, lui assure la protection contre les surcharges. Protection exigée par la réglementation.

Quelle que soit la configuration, tous ces appareillages doivent être parfaitement coordonnés. Vous trouverez dans la documentation des constructeurs trois types de coordination : Type 1, 2 et totale. Elle est établie sous la responsabilité du constructeur. L’utilisateur quant à lui, il lui appartint de faire le bon choix (Exigence du client, continuité de service et de la qualité des équipes de maintenance qui fait quoi ?)

Je crois avoir répondu complètement à votre question. Vous pourrez aborder tous ces points avec votre prof qui doit être en mesure de vous apporter les compléments.

Salutations et merci de m’avoir lu jusqu’au bout.

Revenir en haut Aller en bas
oz66



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Mar 30 Nov 2010 - 18:11

Je doit probablement très mal m'exprimer ...

"Le sectionneur est un appareil de connexion qui permet d'isoler (c'est sa fonction) un circuit pour effectuer des opérations de maintenance, de dépannage ou de modification sur les circuits électriques qui se trouvent en aval."
"Le pouvoir de coupure et de fermeture, c'est à dire la capacité qu'a cet appareil à fermer ou à ouvrir un circuit, est nul."

C'est ces phrases que je ne comprend pas et dont j'essaie de trouver la réponses avec des questions maladroites.

Comment peut on isoler un circuit si on a une capacité à ouvrir un circuit nulle ?
Revenir en haut Aller en bas
herve
Admin
Admin


Nombre de messages : 4282
Date d'inscription : 07/10/2008
Localisation : Nancy

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Mar 30 Nov 2010 - 20:59

Merci de tes éclairements Jean-Marie,

Tu as fort bien présenté les différences entre les sectionneurs et autres appareillages.

oz66 a écrit:
Je doit probablement très mal m'exprimer ...?

oz66, tu dois probablement mal lire...
Car au fur et à mesure des réponses, elles furent de plus en plus détaillées.

Reprends la lecture depuis le début, peut être comprendras tu !

Salutation

hervé
Revenir en haut Aller en bas
http://www.electrotechnique-fr.com
oz66



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Mer 1 Déc 2010 - 0:53

Je pose la question 10 fois de manières différentes et on me répond à chaque fois des choses qui n'ont rien à voir avec la question.
Si je demande pourquoi on met du sel à la cuisson des pattes, je n'attends pas comme réponse : c'est pour les manger ou c'est pour les saler ...
Je ne demande pas le rôle des différents composants mais "Comment peut on isoler un circuit si on a une capacité à ouvrir un circuit nulle ?"
Ces deux aspects me semble contradictoires et j'aimerai comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Rob1desbois



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 12/10/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Mer 1 Déc 2010 - 7:21

oz66 a écrit:
En pratique je comprend le rôle des différents appareils.
Ce que je ne comprend pas c'est pourquoi ils ont été fait comme ça.
Si le pouvoir de coupure viens simplement d'un système anti-arc, pourquoi ne pas avoir fait des sectionneurs muni d'un pouvoir de coupure et commander directement ces sectionneur avec la commande ?
Pourquoi utilise t on un sectionneur sans pouvoir de coupure d'un côté et un contacteur de l'autre ?
Au niveau réel je comprend bien c'est au niveau théorique que je ne comprend pas.

LE PRIX.....Tout est une question de coût.

Exemple:
Dans une armoire électrique industrielle il faut des contacteurs de puissance pour la commande des moteurs,donc il est plus rentable de mettre un sectionneur avec précoupure qu'un interrupteur afin t'assuré sa mise hors tension et aussi de ne pas faire de double employe du matériel.
Revenir en haut Aller en bas
sebthead
Energie marine
Energie marine


Nombre de messages : 222
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Mer 1 Déc 2010 - 11:08

c'est la notion d'éloignement. en ouvrant un sectionneur, on s'assure d'eloigner suffisament les bornes pour eviter une réalimentation accidentelle.
par contre la difference se situe entre circuit en charge et à vide

un disjoncteur est capable d'ouvrir un circuit suffisamment vite pour permettre de souffler l'arc qui se produit lorsqu'on coupe un circuit en charge (c'est la charge qui provoque l'arc, et plus la charge est importante, plus l'arc est difficile à souffler)

Un sectionneur est manoeuvré par l'opérateur, donc ce ne sera jamais assez rapide pour souffler l'arc , SI LE CIRCUIT EST EN CHARGE

Puisque tu aimes les metaphores, c'est comme pour changer un disque sur une meuleuse, l'interrupteur suffit à eteindre la meuleuse, mais la meuleuse peut se remettre accidentellement en fonctionnement pendant que tes doigts changent le disque

Tu retires donc la prise afin de t'assurer que la meuleuse ne puisse plus repartir. par contre si tu avais debranché la meuleuse en fonctionnement en tirant sur la prise, tu aurais eu un arc dans la prise, que tu aurais peut-etre détériorée

la prise c'est ton sectionneur. mon exemple n'est pas tres parlant parce qu'une prise peut encaisser un peu et qu'une meuleuse n'est pas tres puissante, mais sur des fortes puissance, tu aurais pris la prise en pleine tete (pourquoi est-ce qu'on met un masque teinté pour souder ? pour se proteger les yeux de l'arc, non ?)

Manoeuvrer un sectionneur en charge, c'est risqué... par contre quand il est ouvert correctement, IL N'Y A PLUS DE RISQUE DE SE FAIRE ELECTROCUTER après, dès lors que la VAT et eventuellement une mise à la terre et en CC de l'aval du sectionneur sont faites
Revenir en haut Aller en bas
oz66



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Mer 1 Déc 2010 - 18:59

Merci à tous les deux je pense avoir compris :
Le sectionneur isole par sa distance mais n'est pas muni de coupure de charge pour faire des économies car cela ferait double emploi avec le contacteur déjà présent.
- le disjoncteur ne nécessite pas de contacts de pré-coupure car, lui, dispose d'une coupure de charge (grâce au magnétisme je suppose ?) en plus de sa capacité d'isolement.

En tout cas, j'y voit plus claire.

Merci à tous les autres d'avoir essayer de m'aider.



Revenir en haut Aller en bas
electron libre
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1660
Date d'inscription : 18/08/2009
Age : 70
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Ven 3 Déc 2010 - 11:14

Oz66, bonjour

Je suis heureux de constater que votre message commence : « … je pense avoir compris. »

Peut être que je n’ai pas su m’y prendre pour vous donner une réponse satisfaisante, j’ai certainement eu tort de raisonner en professionnel et commencer mon explication par une donnée essentielle : « l’arc électrique » je l’ai laissé un côté eu égard à la complexité de ce phénomène (Sa température entre 5000°C et 8000°C, le point de fusion du métal étant alors nettement dépassé : Pour info le cuivre fond à 1083°C, l’ionisation de l’air, la tension d’arc, son allongement, différentier le courant alternatif et le courant continu, etc.) Je vous prie de bien vouloir m’excuser. Je voudrais tout de même vous faire remarquer qu’il n’a jamais été une question d’économie, c’est une question de sécurité des personnes, la conservation des biens et le respect de la réglementation eu égard aux courants de court-circuit.

Le contacteur est un dispositif de commande et de coupure (il ne peut que couper le courant que le courant qu’il lui est assigné dans sa catégorie d’emploi et son pouvoir de coupure est relativement faible), il ne possède pas les qualités pour être considéré comme organe de séparation d’où la nécessité de le doubler en amont d’un dispositif de séparation. Les risques liés aux contacteurs standards sont importants : maintien de l’arc électrique, ré enclenchement intempestif. Le sectionneur peut aussi être muni de fusibles HPC dont j’ai expliqué le rôle dans une réponse récente à un autre internaute sur ce forum.

Le disjoncteur qu’à lui, je vous invite à revoir votre cours de technologie pour bien comprendre son rôle et son fonctionnement. Il ne possède pas nécessairement les qualités de dispositif de séparation (capacité d’isolement comme vous le dite. Attention aussi à votre vocabulaire le terme d’isolement n’a pas ici le sens que vous lui attribuez). C’est encore une question de sécurité et je vous renvoie par exemple à la conception de certain poste de transformation avec les « visu-Compact » C’est encore une question de sécurité pour travaux.

Ce débat n’est peut-être pas clos, mais voici ce je voulais vous dire.

Bonne lecture et sincères salutations
Revenir en haut Aller en bas
oz66



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Ven 3 Déc 2010 - 13:11

Quand je parlais de disjoncteur, je parlais de disjoncteur magnéto thermique.
Je supposais qu'il avait une capacité d'isolement car il remplace le sectionneur (et le relais thermique si j'ai bien compris). Ce n'est pas le cas ?


Sinon j'ai une autre question bête, à laquelle mon prof n'a pas su répondre de façon satisfaisante :
Pourquoi, lorsqu'on câble du monophasé sur du tripolaire, on ponte la phase ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?   Aujourd'hui à 23:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi un sectionneur n'a pas de pouvoir de coupure ?
» Pouvoir de coupure renforcé par fusibles
» Calcul du pouvoir de coupure sous un pole en régime IT
» Pouvoir de coupure Tarif Bleu.
» Pouvoir de coupure sous 1 pôle en régime IT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Electrotechnique-fr :: Secteur hors habitat (Industriel, Artisanal, ERP,...) :: Méthode de câblage - Appareillage-
Sauter vers: