Forum electrotechnique
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Moteurs Mono et Tri : Surcharge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
WhyDi



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Mer 5 Jan 2011 - 17:10

Bonjour,

J'ai extrait la phrase suivante du document ci-dessous (LUREM C260N : Machine combinée à bois des années 80). Ce tableau fournit des vitesses d'avance de bois en fonction de l'épaisseur à couper et du moteur utilisé.



LUREM a écrit:
...Sachez qu'un moteur monophasé n'accepte pratiquement aucune surcharge; un moteur triphasé, à puissance égale, peut fournir par intermittence un rendement de 140 à 150% de sa force nominale...
Voiçi ce que je comprends : les moteurs monophasés sont considérablement plus sensibles aux surcharges (voir inadaptés) que les moteurs triphasés. Je souhaiterais savoir si la phrase extraite du document du constructeur doit être remise dans le contexte de l'époque (années 80) et si elle est toujours d'actualité ? Si elle est toujours d'actualité... Est-ce une généralité ? Les rapports en % n'ont pas grand intérêt de mon point de vue puisqu'ils sont très certainement liés au type particulier de moteur de la machine.

Merci de tenir compte du fait que je suis néophyte et qu'un langage par trop technique ou ésotérique ne me permettrait pas de comprendre le contenu de vos propos.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
http://sawdust.online.fr
Le Loup Blanc
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 3648
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Mer 5 Jan 2011 - 18:27

Bonjour Whydi

Tout d'abord, une remarque que je fais sur ce document qui aurait 30 ans ......, et qui ne me semble pas honorer la marque qui écrit aujourd'hui :
Citation :
Depuis près de 60 ans, Luxxxx fabrique et conçoit ses machines combinées en France. La réputation de la marque n'est plus à faire et ce sont des dizaines de milliers de Lurem qui tournent chez les artisans et bricoleurs avertis....
Produire le document joint avec une tournure française de la sorte , montre qu'il est issu d'une mauvaise traduction (donc conception non française), qui semble ressembler aux notices de produits d'extrême orient ......

Car la dernière phrase que tu as extraite est effectivement totalement incompréhensible
Citation :
Sachez qu'un moteur monophasé n'accepte pratiquement aucune surcharge; un moteur triphasé, à puissance égale, peut fournir par intermittence un rendement de 140 à 150% de sa force nominale
Je la transcrirais :

Sachez qu'un moteur monophasé n'accepte pratiquement aucune surcharge; un moteur triphasé, à puissance égale, peut fournir par intermittence une puissance de 140 à 150% de sa puissance nominale.
ou plus simplement encore :
Sachez qu'un moteur monophasé n'accepte pratiquement aucune surcharge (puissance plaquée) , alors qu'un moteur triphasé peut fournir par intermittence 140 à 150% de sa puissance plaquée .

et là, c'est plus clair ... et toujours d'actualité.

Donc, je pense avoir répondu en terme clair et compréhensible , comme tu le demandais .... Basketball

Mais comme au travers de tes études sur ces motorisations, dont tu as déjà bien "creusé" la question, je vais essayer de synthéthiser trois points essentiels (en restant trés simple et compréhensible des boiseux )

Point 1 : la puissance plaquée :
Elle est celle qui est utilisable en permanence (SERVICE ou dans le respect du SERVICE plaqué ) , et qui correspond à l'échauffement maximum admissible.
Dans le cas d'un moteur MONO, l'enroulement principal occupe environ 2/3 des encoches , ce qui va limiter la puissance à environ 2/3 de ce qu'elle serait en triphasé (encoches remplies à 100%).

Celà explique, que sur une machine, et donc avec une hauteur d'arbre imposée, on puisse par exemple monter soit un 3HP en TRI, soit un 2HP en MONO. Et c'est cette puissance qui définir les limites d'utilisation de la scie , cf le document joint.

Point 2 : la surcharge momentanée.
Ici, ce n'est pas l'aspect thermique qui est à prendre en compte, puisque surcharge momentanée , et là, c'est la caractéristique de couple qui va intervenir. Puissance = Couple x Vitesse angulaire (Omega)
La vitesse est relativement stable ( zone 2500-2900t/mn par exemple ) , puisque on est dans la zone de couple stable
Ainsi, la puissance utile sera à l'image de celle du couple....
Comme, en général, en Triphasé, on a un Cmax de l'ordre de 2 à 3 Cn, il n'y a pas de problème pour avoir 1,5 Cn , donc 1,5 Pplaqué.

Attention cependant à l'utilisation de variateurs MONO/TRI , car ceux-ci limitent naturellement leur puissance instantannée à 1,5 fois leur puissance nominale. Il ne faut donc les choisir avec une certaine marge si l'on ne veut pas que ce soit eux qui limitent instantanément la Puissance ..C'estr un point à vérifier lorsqu'on décide de les utiliser par absence de TRIPHASE ....


Point 3 : Il y a moteur et moteur , car un fabriquant de moteur peut :
- favoriser, pour un volume/poids/encombrement de moteur l'un des 3 paramètres clefs ( Cdémarrage, Cmaxi, Glissement ) , au détriment des 2 autres ... car il n'y a guère de miracle ....
- augmenter la puissance plaquée au détriment du service ...

Le fabriquant de machine outil, de par son expérience, et le souci d'avoir une machine performante proposera dans son catalogue les moteurs les mieux adaptés.

J'espère avoir été là aussi compréhensible .....

Pour aller plus loin, et tenter une vraie comparaison, il faudrait le faire sur deux moteurs l'un MONO, l'autre TRI, dont on possède toutes les caractéristiques en charge ( Caractéristique couple complète, plusieurs points en charge Puiss, Vitesse, Cos PHI, Rendement)

Cordialement



Revenir en haut Aller en bas
LABOBINE
Energie solaire
Energie solaire


Nombre de messages : 401
Date d'inscription : 20/11/2008
Age : 71
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Mer 5 Jan 2011 - 19:01

Bonsoir,
Avec ces histoire de surcharges intermittentes c'est ainsi que dans les années 60 les constructeurs ont sorti des séries de moteurs "Agricoles" au nom par exemple de "Agrulec" de chez Unelec. En fait c'était les mêmes moteurs que les moteurs industriels et un moteur industriel de 3cv était passé en 4cv "Agrulec" et peint en jaune et moins cher qu'un moteur industriel de 4cv.
Des industriels plus regardeant sur le prix que sur la qualité ce sont eu fait piéger pour avoir monté ces 4cv moins cher, et j'en sais quelque chose pour en avoir refait à cause de cela.
Et puis les fabricants ont réagi car la classe "F" a fait son apparition et ces 3cv transformé en 4cv agricoles sont finalement devenus des 4cv de série mais en classe "F". Ce la montre aussi pourquoi les moteurs sont devenus légers.
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/rebobinagebobinage/home
WhyDi



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Mer 5 Jan 2011 - 20:22

Bonsoir,

Et ça montre aussi le bien fondé de la norme qui permet de standardiser des produits afin de donner une chance au moins formés de trouver leur chemin dans la jungle technique, sans parler des argument commerciaux.

Je serais bien incapable de certifier la provenance de ce document qui est extrait de la documentation scannée d'une machine combinée à bois et que j'ai trouvé sur internet. Je fournis ce lien (qui nécessite un compte WinLive, taille : 7.68MO, tableau en page 13/40) pour mémoire.
J'ai demandé un langage commun essentiellement pour que les habitués du forum identifient mon niveau de connaissance sans équivoque (c'est ma première question) et comme d'habitude, tu m'offres le nécessaire pour répondre à mes interlocuteurs boiseux, l'indispensable pour comprendre et les détails pour le plaisir.
En fait la lecture de ce document scanné m'a rappelé la première expérience avec une machine à bois et je dois bien admettre que j'ai martyrisé son moteur mono de 2cv à tel point que la sécurité interne finissait par se déclencher après seulement quelques minutes d'utilisation. Bien que les machines suivantes étaient pourvues de moteurs plus puissants, je me demandais quelle pouvait avoir été l'influence de cette phrase sur ce que j'ai connu. Je n'ai pas trop de difficulté à le quantifier au regard des souvenirs de mes sensations mais je me demande comment je pourrais formuler ça... je vais y réfléchir...

Le Loup Blanc a écrit:
...d'un moteur MONO, l'enroulement principal occupe environ 2/3 des encoches...
A quoi ressemblent ces encoches dont tu parles, physiquement ?
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
http://sawdust.online.fr
Le Loup Blanc
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 3648
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Mer 5 Jan 2011 - 21:18

Bonjour

Je ne sais pas ..... je ne m'en suis jamais soucié , car je n'ai jamais étudié ces machines ...
je me suis limité à des machines triphasées de plusieurs centaines de KW ...cheers



Mais notre ami LABOBINE va nous en dire plus ...

Par contre, je me demande pourquoi cette question Question , car pour moi, cette question est sans importance ..
Car j'ai peur que ce soit à cause des 2/3 seulement ...
Et là, je vais te répondre simplement : parceque les 1/3 restant sont occupés par l'enroulement auxiliaire... celui alimenté par le condensateur ....
Mais je vais te dire aussi, que c'est une façon de voir les choses et d'expliquer simplement...
car je vais m'attirer les foudres des électrotechniciens ....

PS : je parlais, bien évidemment, des encoches du stator qui reçoivent le bobinage.
Celles du rotor, par contre, qui reçoivent la "cage d'écureuil" ont une forme dictée par justement les caractéristiques ( couple, courant de démarrage, glissement ).
Mais là, on rentre dans le savoir faire du concepteur de la machine.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
WhyDi



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Mer 5 Jan 2011 - 22:27

Re,

Même si tu t'attires les foudres de tes pairs, je leur demande de te pardonner car il s'agit de tenter de faire comprendre un principe à un naïf plutôt que de décrire précisément ce principe. Tu as effectivement raison, c'est bien à propos des deux tiers ou du tiers restant comme tu préfères et tu as répondu indirectement à ma question. En fait je cherchais à former deux images simples dans mon esprit : celle d'un moteur monophasé 'rempli' au deux tiers avec un dernier tiers vide et celle d'un moteur triphasé, sans vide. Tu viens de remplir le troisième tiers du monteur mono (et la colère des puristes explose affraid ).Cette image peut te paraître simpliste et décalée mais c'est seulement un moyen mnémotechnique. Toutefois si Labobine peut éclairer encore un peu plus ma lanterne, je lui en serais reconnaissant...

Bien que ma curiosité me pousserait à te poser des questions sur la conception de ces moteurs, je ne le ferai pas car j'ai la conviction que l'immensité de mon ignorance dans ce domaine ne pourrait conduire qu'à l'agacement de mes interlocuteurs, si tant est que je puisse comprendre leur propos.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
http://sawdust.online.fr
Le Loup Blanc
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 3648
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Mer 5 Jan 2011 - 22:34

Bonjour

Je ne peux que te répéter ce que j'ai dit précédemment , (et je n'ai pas honte d'avouer mon manque de culture dans ce domaine précis .... pale )

Citation :
Je ne sais pas ..... je ne m'en suis jamais soucié , car je n'ai jamais étudié ces machines

Mais, LABOBINE, praticien chevronné, pourra nous en parler

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
LABOBINE
Energie solaire
Energie solaire


Nombre de messages : 401
Date d'inscription : 20/11/2008
Age : 71
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Jeu 6 Jan 2011 - 18:59

Bonsoir,
Le Loup Blanc moi aussi j'arrive à la limite.
Ce que je peux dire c'est que quand on demande une puissance supplémentaire au moteur la vitesse tombe et il exact qu'un moteur mono décroche plus vite qu'un tri. De 3.000trs le tri ne décrochera qu'à partir de1.000 alors que le mono décrochera lui à 2000Trs(ce ne sont pas des chiffres tout à fait exacts).
Tout cela est un faux problème, car il suffit d'avoir son moteur assez fort pour justement qu'il ne tombe pas de régime, car les outils chauffent et donc s'usent 2 fois plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/rebobinagebobinage/home
WhyDi



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Jeu 6 Jan 2011 - 19:29

Bonjour,

J'ai même des éléments pratiques qui sont aussi de perles dans mon cas. Même si c'est un faux problème, comme tu l'écris Labobine, ça me permet de comprendre en quantifiant sans tenir ses valeurs pour absolument vraies. C'est plus que je ne l'aurais espéré.

Donc tu es rebobineur comme indiqué sur ton avatar. Puis-je comprendre que tu enroules du fil de cuivre autour des encoches du stator dont parle Le Loup Blanc ? qu'est-ce qui te guide dans les enroulements d'un moteur tri plutôt que mono ? as-tu d'autres photos ou dessins de ces encoches ?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
http://sawdust.online.fr
Le Loup Blanc
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 3648
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Jeu 6 Jan 2011 - 20:02

LABOBINE a écrit:

...Tout cela est un faux problème, car il suffit d'avoir son moteur assez fort pour justement qu'il ne tombe pas de régime, car les outils chauffent et donc s'usent 2 fois plus vite.

Et non, pour les boiseux, ce n'est pas un faux problème, c'est un vrai problème ...

- Car leur machines compactes sont bien souvent conçues pour un 3HP TRI ( par exemple un LS90 ),
et dans ces dimensions, on se retrouve avec un 2HP MONO ...

- Et d'ailleurs, le moteur le plus puissant de Leroy Somer en catalogue MONO, 300 t/mn est :
soit un LS90P de 1,5 KW avec un courant nominal de 9,1 Ampères et un courant de démarrage de 44 Ampères ( Cond Permanent)
soit un LS90PR de 1,8 KW avec un In de 10,5 A et un courant de démarrage de 64 Ampères ( Cons Permanent + Cond démarrage)

On est à la la limite haute de sa gamme de fabrication ( pas de LS112 et plus),
et aussi en limite de la NFC 15-100 qui limite à 45A (en MONO) ce courant de démarrage pour les locaux d'habitation


De fabrication européenne , ou asiatique, on peut trouver des moteurs plus puissants, En Europe , et de fabricdans le monde, on peut trouver effectivement des moteurs plus puissants (en 3000 t/Mn) , comme par exemple :
- un 90L en 2,2 HP avec 12,5 A de courant nominal (pas d'info sur le courant de démarrage, ni sur autres caractéristiques)
- un 100L en 3HP avec 16,6 A de courant nominal (pas d'info sur le courant de démarrage, ni sur autres caractéristiques)
- un 112M en 3,7 HP avec 20,5 A de courant nominal (pas d'info sur le courant de démarrage, ni sur autres caractéristiques)
ou
- un 100L en 2,2 HP avec 16,5 A de courant nominal et un courant de démarrage de 115 A (fabrication asiatique)
- un 112M1 en 3 HP avec 21,4 A de courant nominal et un courant de démarrage de 150 A (fabrication asiatique)
- un 112M2 en 3,7 HP avec 24,8 A de courant nominal et un courant de démarrage de 174 A (fabrication asiatique)

Donc, même, si mécaniquement (avec ou sans modif) on pouvait monter un moteur de taille supérieure, on se heurterait au problème pratique du courant de démarrage (sans parler du pb normatif) qui rendrait impossible le démarrage d'un tel moteur.

Car, personellement, je ne connais pas de solution (du genre démarreur électronique pour moteur TRI ) applicable à un moteur MONO.

CQFD , ce choix alim MONO (avec 2HP) ou TRI (avec 3HP) n'est pas un faux problème.

PS : pendant que je rédige ce post, je vois que notre ami WhyDi est touiours intrigué par le bobinage par lui-même ....
Peut-être que 2 extraits de plans simples de bobinages MONO et TRI lèveraient ses interrogations ....

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
WhyDi



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Ven 7 Jan 2011 - 12:29

Bonjour,

Whouaooo! cette masse d'informations nouvelles me submerge et me grise car j'ai la sensation qu'elle contient les réponses à des questions que je n'ai pas encore la capacité de formuler mais qui sont assez directement liées à des conversations récentes. Les connexions se font très lentement dans mon esprit et je viens tout juste de me rendre compte, par exemple, que tu me donnes la clé de la limitation physique de puissance des moteurs monophasés comparés au tri. J'essaie de reformuler...

Les moteurs mono sont environ 30% moins puissants que les moteurs tri à volume égal. L'explication la plus directe est qu'un tiers des enroulements sur les encoches du stator sont réservées pour le démarrage du moteur mono et ne sont donc pas actives pendant le reste de sa période de fonctionnement. Si on 'perd' 30% des enroulements, on perd 30% de puissance. La formulation est probablement assez éloignée des conventions et ne représente probablement qu'une partie du problème mais suis-je dans le vrai et est-ce suffisant pour expliquer cette différence de puissance ?

Cordialement

PS : j'ai trouvé içi et là quelques photos et infos sur ces encoches et le bobinage qui ont déjà éclairci un peu mon horizon sur ce plan mais je suis toujours curieux de découvrir des schémas explicatifs.
Revenir en haut Aller en bas
http://sawdust.online.fr
Le Loup Blanc
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 3648
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Ven 7 Jan 2011 - 13:06

Bonjour WhyDi
Citation :
Les moteurs mono sont environ 30% moins puissants que les moteurs tri à volume égal. L'explication la plus directe est qu'un tiers des enroulements sur les encoches du stator sont réservées pour le démarrage du moteur mono et ne sont donc pas actives pendant le reste de sa période de fonctionnement. Si on 'perd' 30% des enroulements, on perd 30% de puissance. La formulation est probablement assez éloignée des conventions et ne représente probablement qu'une partie du problème mais suis-je dans le vrai et est-ce suffisant pour expliquer cette différence de puissance ?
OUI, tu peux le dire comme celà (c'est d'ailleurs ce que j'ai fait), c'est simple, tout le monde comprend, et c'est assez proche de la réalité.

C'est d'ailleurs aussi, à peu prés, de façon pratique, la même perte de puissance que l'on a lorsqu'on veut utiliser un moteur TRI en MONO par rajout d'un condensateur. ( mais avec d'autres problèmes, comme la caractéristique de couple ....)

On trouve, sur le site VOLTA, un document de LABOBINE présentant les branchements et couplages d'un moteur MONO ( Avec enroulement MONOPHASE, et avec enroulement BIPHASE)
http://www.volta-electricite.info/articles.php?lng=fr&pg=10998

Il existe d'autres solutions, mais pour des domaines de puissance beaucoup plus faibles.

Si pour les moteurs MONO, les fabriquants mondiaux n'ont pas réussi à avoir un rapport PUISSANCE/MASSE voisin de ceux des TRI, c'est que celà est impossible tout au moins avec les connaissances actuelles .... ( ou alors on fait un moteur TRI et on y intègre un convertisseur électronique MONO/TRI ) ....

Et pour le fun, puisque tu étais intrigué par le bobinage du stator, as-tu vu la démonstation de rebobinage d'un moteur de LABOBINE....l'homme de l'art
http://www.volta-electricite.info/articles.php?lng=fr&pg=10929

Cordialement


Revenir en haut Aller en bas
LABOBINE
Energie solaire
Energie solaire


Nombre de messages : 401
Date d'inscription : 20/11/2008
Age : 71
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Ven 7 Jan 2011 - 19:13

Bonsoir,
Whydi est très curieux et j'aime les gens curieux.
Regardes ICI
En bas de page il y a 2 diaporamas (pps), un pour un moteur normal et un pour un Dahlander.
Si tu ne comprends pas je te donnerais les détails.
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/rebobinagebobinage/home
Le Loup Blanc
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 3648
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Ven 7 Jan 2011 - 19:30

Bonjour LABOBINE

On comprends vite que l'on n'a pas affaire à un débuttant ...

Et on peut comprendre aussi pourquoi le rebobinage d'un moteur coute aussi cher ....
je pense le prix d'un moteur neuf issu d'une fabrication en série.

Bravo et j'espère que WhyDi appréciera , et ne sera pas déçu d'être venu sur ce site .....

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
WhyDi



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Sam 8 Jan 2011 - 10:34

Bonjour,

Bon, d'abord les choses sérieuses... La déception est impossible en ce qui concerne mon inscription sur ce forum car cette dernière n'est pas fondée sur une envie passagère mais sur un choix raisonné, délibéré et fondé sur votre rencontre. Vous formez tous deux un complément diablement efficace pour quelqu'un qui souhaite comprendre un peu mieux des choses qui l'entourent sans s'éloigner trop du quotidien. Ce sont des moments intenses dont je me refuse de me priver mais qui ont aussi un coût car mes capacités d'assimilation sont limitées par mes autres activités... je dirais que l'intensité investie dans une telle discussion est égale à x2In avec InMax=3 et CnMax=2 Laughing . Comme vous n'aurez pas manqué de le remarquer mon couple de décrochage est assez faible et c'est la raison pour laquelle j'essaie de fixer des images simples sur les choses au premier stade avant de reformuler (reprendre vos mots mais dans mon ordre) afin de vérification.

Mais revenons au sujet... donc... la bobineuse est la compagne quotidienne de Labobine et les liens m'ont permis de considérablement clarifier mon horizon car je n'ai plus aucune question sur l'aspect des encoches par exemple et je peux maintenant faire une relation entre les classes d'isolation moteur et l'installation des isolants autour des sections de bobines dans les encoches du stator, les moteurs à deux vitesses et le double bobinage, les phases et le positionnement dans les encoches, le pas et la conception du moteur, l'enchevêtrement des bobines et le travail de façonnement de ces chignons et tant d'autres éléments que je n'ai pas la possibilité de synthétiser clairement dans ma petite tête (In=2.7, Cn=1.8 à cet instant Wink ).

Une question me passe par la tête, peut être sans intérêt d'ailleurs, à propos de la section des fils utilisés car l'utilisation du palmer n'est certainement pas accidentelle. Que détermine la section et le nombre d'enroulement de chaque section ? y a-t-il une relation avec la puissance par exemple ?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
http://sawdust.online.fr
Le Loup Blanc
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 3648
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Sam 8 Jan 2011 - 11:23

Bonjour

Eh oui, car il ne faut pas se tromper de section .....
- Un fil trop gros, et tu ne pourras pas loger la bobine dans l'encoche,
- Un fil trop fin, et il restera du vide ... moteur moins puissant ...
Car lorsqu'on rebobine un moteur, on se borne à le refaire à l'identique ...

Quand tu vois le travail manuel à réaliser, il vaut mieux ne pas se tromper pour ne pas avoir à recommencer .... d'où une mesure précise . De plus le palmer est trés pratique d'emploi.

Par contre, si l'on veut calculer un bobinage , il ne faut pas oublier que :
- Le nombre de spires, sous une tension donnée détermine une induction magnétique (qui doit rester cohérente avec la techno des toles magnétiques ). Il est donc pratiquement imposé
- La section du fil : on prendra la plus grosse possible, compatible avec un remplissage optimal des encoches .

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
LABOBINE
Energie solaire
Energie solaire


Nombre de messages : 401
Date d'inscription : 20/11/2008
Age : 71
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Sam 8 Jan 2011 - 16:16

Bonjour,
Le Loup Blanc a démystifié le métier : "refaire à l'identique" donc pas plus difficile à faire que le mécano qui regardes la référence du pneu pour mettre le même. Le rebobineur (je dis bien "rebobineur" et pas "bobineur")quand à lui compte les fils (pas tout évidemment, mais à un certain endroit) et mesure au palmer la section du fil.
A partir de là le rebobineur a toute liberté pour utiliser le matériel dont il dispose et adapter son travail pour refaire le moteur dans les meilleures conditions.
Quand je parle de matériel c'est la diversité de diamètres de fils et du nombre de bobines pour chaque diamètres.
Le rebobineur ne bénéfice pas des mêmes avantages de ce qu'à le bobineur (celui qui a fait la première fois le bobinage) car un stator même bien démonté, il reste toujours quelques débris dans les encoches et de ce fait la place est plus restreinte, et dans une encoche 1/10ème de mm compte beaucoup. De par ce dernier inconvénient il est plus facile pour le rebobineur de mettre 2 fils en parrallèles car ils ont l'avantage d'avoir un meilleur coefficient de remplissage de l'encoche, et de par là mêmme d'occuper moins de place dans l'encoche. De plus avez-vous essayé de tordre l'épaisseur d'un annuaire en un carton de même épaisseur ? non je suppose, et bien pour le fil c'est pareil, on mettra mieux en forme un "tas" de 50fils de 1mm2 plutôt que 25fils de 2mm2.
Je n'ai pas les sections de fils en // en tête, mais si cela vous interesse je peux vous fournir un exemple complet sur les possibilités d'exécution d'un rebobinage par rapport à un moteur d'origine.
En gros le nombre de "spires" n'est pas le nombre de fils que l'on compte car il faut diviser par le nombre de fils en //. On peut mettre autant de fils en // que l'on veut du moment que l'addition des sections (en mm2) est au moins = à la section d'origine.
Il m'est arrivé un jour de refaire un moteur tri 42volts ou j'avais 4 fils en // et 2 bobines en // ce qui le faisait en tout 8fils en // par sorties des 6 sorties.
Dans un bobinage le nombre de spires représente la tension,(quand le rebobineur effectue un changement de tension il applique la règle de 3). La section du fil représente l'intensité admise par mm2.
Si cela vous intéresse je peux vous donner un exemple concret, qui vous permettra de connaitre toutes possibilités qu'à le rebobineur a à sa disposition pour effectuer le rebobinage, sans aucune modification des caractéristiques d'origine. Je ne vous dirais rien aujourd'hui car je n'ai pas du tout en tête les section de fils et l'atelier n'est pas à côté.

Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/rebobinagebobinage/home
WhyDi



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Lun 10 Jan 2011 - 12:09

Bonjour,

Les contraintes de la section du fil sont effectivement simples et tellement bien décrites mais la précision semble içi un élément clé comparé aux libertés qui me sont habituellement connues avec le bois. J'ai été assez étonné par le travail que nécessite le rebobinage d'un moteur mais aussi très intéressé car c'est un peu comme faire la visite d'une partie d'un atelier et commencer à découvrir un ailleurs différent. Le soin appliqué pour couper les chignons et le comptage des fils donnent réellement l'impression que rien n'est laissé au hasard.
Je suis tout à fait disponible pour en apprendre un peu plus sur ton exemple Labobine ainsi que sur ton métier. Commence par le sujet qui te semble le mieux adapté et fais moi voyager un peu plus avant dans ton monde... Depuis combien de temps es-tu un heureux retraité dispensant ton savoir aux naïfs comme moi ? Comment as-tu choisi ce métier ? tu es tombé dedans quand tu étais petit ?

Cordialement

PS : je suis flatté par l'introduction sur le document consacré à la connexion du variateur avec la machine à bois, ça me fait sincèrement plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
http://sawdust.online.fr
LABOBINE
Energie solaire
Energie solaire


Nombre de messages : 401
Date d'inscription : 20/11/2008
Age : 71
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Lun 10 Jan 2011 - 19:25

Bonsoir,
Il est évident que je vais pas étaler ma vie privée en public, donc je vais te contacter en MP, mais les questions techniques pouvant intéresser les lecteurs seront consignées ici.
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/rebobinagebobinage/home
Le Loup Blanc
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 3648
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Sam 15 Jan 2011 - 0:41

Bonjour WhyDi

Je viens de tomber sur des infos qui vont te ravir ..
elles proviennent d'un grands fabriquant français LS (et donc concernent ses moteurs ).

Tout d'abord des caractéristiques de couple de moteurs TRI .
On voit bien que l'on peut déboucher sur des machines différentes , dont certaines peu adaptées à une machine à bois ..



Puis, celles de leurs moteurs MONO ( CP et CP+CD )



Puis le déclassement d'un moteur TRI alimenté en MONO + Condensateurs



Enfin, le problème de la ventilation lorsqu'il est almenté par un variateur



Celà te donnera des arguments chiffrés ...pour peafiner ton document ou tes connaissances ....

Cordialement




.
Revenir en haut Aller en bas
WhyDi



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Sam 15 Jan 2011 - 12:26

Bonjour Le Loup Blanc,

Tu es vraiment quelqu'un dont il faut absolument croiser le chemin, sans aucun doute. Cette capacité à percevoir les questions que peut se poser un néophyte est assez incroyable. Un autre interlocuteur à écrit il y a quelques temps que tu répondais même aux questions qu'il ne s'était pas encore posées. En voiçi une preuve supplémentaire car ce que tu me proposes éclaire un peu plus mon univers électrique mais je n'aurais pas posé la question car persuadé que ce genre d'information n'existait pas, tout simplement. J'étudie ça et je reviens...

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
http://sawdust.online.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moteurs Mono et Tri : Surcharge   Aujourd'hui à 20:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Moteurs Mono et Tri : Surcharge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moteurs Mono et Tri : Surcharge
» MOTEURS MONO
» Les moteurs triphasés en monophasés: éclaircicements de LABOBINE...
» Inquiétudes par rapport à une surcharge de travail l'année prochaine
» histoire de moteurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Electrotechnique-fr :: Secteur hors habitat (Industriel, Artisanal, ERP,...) :: Moteur (MAS, MS, MCC,...)-
Sauter vers: