Forum electrotechnique
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'habilitation en question suite N°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
electron libre
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1660
Date d'inscription : 18/08/2009
Age : 70
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: L'habilitation en question suite N°1   Lun 2 Juin 2014 - 20:28

Bonsoir à tous.

Vos commentaires seront les bienvenus en ce qui concerne le dossier que vous allez découvrir en pièce jointe.
Je vais garder confidentiel l'origine du document qui m'a été communiqué par un ami.

Vos commentaires devraient me permettre d'y apporter ci nécessaire les corrections qui s'imposent.

Merci pour la lecture et la réflexion que je vous impose.

Cordialement.

http://cjoint.com/?DFcuBQkbjYF
Revenir en haut Aller en bas
Kesuny
Energie marine
Energie marine


Nombre de messages : 234
Date d'inscription : 03/05/2011
Age : 22
Localisation : Eure

MessageSujet: Re: L'habilitation en question suite N°1   Mer 4 Juin 2014 - 19:52

Bonjour,

Si mes souvenirs sont bon, les lunettes UV sont "proscrite", il faut utiliser une visière anti UV, qui protège le visage de l'opérateur lors de projection de matière en fusion. (C'est ce qui m'avais été dit lors de ma précédente Habilitation),

Si cela peut vous être utile,

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
electron libre
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1660
Date d'inscription : 18/08/2009
Age : 70
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: Re: L'habilitation en question suite N°1   Mer 4 Juin 2014 - 21:44

Kesuny, bonsoir.

Merci de votre remarque et j'en prend note. J'ai effectué quelques recherches dans mes notes (peut-être que celles ont besoin d'être mise à jour) je note que les deux dispositifs : "lunettes" et "masque facial" restent d'actualité. Les lunettes doivent bien entendu être conforme à la norme EN 166.
Le débat reste ouvert car, c'est un sujet qui à toujours soulevé des polémiques. J'attends bien entendu d'autres avis.

Merci de votre contribution.
Revenir en haut Aller en bas
BELL
Energie solaire
Energie solaire


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 03/12/2009

MessageSujet: Re: L'habilitation en question suite N°1   Ven 6 Juin 2014 - 6:50

Bonjour,

le document de départ semble traiter du l'évaluation de l'arc électrique, probabilité et puissance.
La notion "risque de flash limité" prête à sourire la "bonne" phrase serai "effets de l'arc électrique limité".
Gros sujet qui se base pour réaliser les études, sur de la normalisation Nord Américaine NFPA, il n'existe rien en France pour faire cette évaluation, bien que la NFC18510 évoque cette maîtrise du risque.

Il y a deux parties, évaluation de la possibilité et probabilité de génération de l'arc électrique, adéquation avec les moyens d'interrompre celui-ci. Puis mise en oeuvre des moyens techniques (dans les armoires) et détermination des tenues de protection de classe 1 ou supérieure pour résister au court circuit. Typiquement la tenue classe 1 est celle en dotation chez EDF ou ERDF qui résiste à l'énergie dégagée par un CC de 4000A.
Nota: un court circuit de 500A pendant 7 secondes sera, plus "énergétique" qu'un court circuit de 4000A pendant 0.1 seconde... d'où le besoin d'évaluation des installations et procédés pour éviter ceci: http://www.youtube.com/watch?v=4bBvmPRqfmo

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
electron libre
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1660
Date d'inscription : 18/08/2009
Age : 70
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: Re: L'habilitation en question suite N°1   Sam 7 Juin 2014 - 11:43

Bell, bonjour.

Toujours aussi perspicace, dans vos réponses, ce dont je vous remercie.
I- L'arc électrique
Vous avez effectivement raison en ce qui concerne l'arc électrique "Produit" du court-circuit. L'arc électrique peut être décomposé en deux éléments :
1- Rayonnement lumineux intense.
2- L'énergie développé qui dépend de la tension d'arc (phénomène complexe qui mérite des développements qui à mon sens sortaient du cadre de cette simple explication), du courant (ici court-circuit), de la longueur de l'arc et de sa durée. La température de l'arc variant de 2500°C à la périphérie à 10000°C au centre de l'arc.
A mon corps défendant, j'avais bien intégré dans mon esprit le phénomène énergétique, mais hélas pensant (certainement à  tord) que cette notion était un peu trop complexe, je l'avais tout simplement zappé.
Le but était simplement de mettre en évidence les risques encourus et  comment s'en protéger.
J'ai voulu rester simple, dans le cas contraire il fallait intégrer le phénomène de l'arc électrique en courant continu. Mon ami ayant évoqué dans son document  le cas des batteries d'accumulateur.

Au vu de votre remarque, je vais réfléchir à la meilleure solution pour l'intégrer dans ma réponse.

II. Les EPI
Lunettes ou écran facial , le débat reste ouvert ?

Merci  de votre contribution.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'habilitation en question suite N°1   Aujourd'hui à 13:27

Revenir en haut Aller en bas
 
L'habilitation en question suite N°1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question suite à arrêt de pilule
» L'habilitation en question
» question suite aux Resultats d'admission du saenes externe
» un verset .. une petite question .. ( suite )
» suite complexe question !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Electrotechnique-fr :: L'électricité en général :: Risques et habilitations électriques - Normes-
Sauter vers: