Forum electrotechnique
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fresnel, sens de phi - mono et tri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vincent67e78



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 39
Localisation : Alsace

MessageSujet: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Dim 26 Fév 2017 - 15:43

Bonjour  Very Happy

Depuis 17 ans dans le métier après un GEII, j'ai de nouveau besoin de maîtriser les expressions complexes des tensions, des courants, etc..

Objectif principal : somme des courants sur réseau tri avec charges déséquilibrés.

Et j'y suis arrivé.  cheers

Mais je m'emmêle les pédales avec .... le sens de phi, le sens de rotation des représentations de Fresnel en tri…  scratch

En effet, sur la majorité des sites web que je rencontre, l’angle phi n’est pas « polarisé » (double flèche).
Et s’il l’est, je ne suis pas certain de la fiabilité (une fois l'un, une fois l'autre)

Voici de dont je me souviens :

En inductif, i est en retard sur u.
En capacitif, c'est u qui est en retard sur i.

Mais dans le cas inductif, en représentation de Fresnel, le vecteur I est au-dessus du vecteur U (c'est ce dont je me souviens, et ce que je vois partout)

Est-ce à dire que l’on représente les vecteurs U et I dans le sens horaire (et non trigonométrique).
Ou est-ce à dire qu’on mesure l’angle phi de I, en partant de U est en allant à I (flèche sur le I)
scratch  Question

Et si l’on prend Z en complexe, on aura Z=R+Xj, soit Z = Ze(phi*j)

Dans le cas de Z inductif, Phi est positif ou négatif ? Puisque I = U/Z, si phi de Z est positif, phi de I sera négatif, non ? Or il devrais être positif.
Or, la réactance venant de Lw-1/Cw, elle devrais être positive pour une inductance ==> incohérence dans ma tête  rendeer

Voilà, je n’arrive pas à retrouver par moi-même le signe de phi, ni le sens de la mesure.
(Pour moi, de mémoire, c’était de «le signal à mesurer » vers « le signal de référence)

Il est vrais que dans mon utilisation quotidienne, j’applique tout juste la formule P=UIcosPhi, sachant que je prends souvent un cos phi de 0.8 (ou de 1)
Et je rajoute la racine de trois en TRI.

D’ailleurs, voilà en tri : Quand on représente les tensions simples et complexes en vecteur, le fait-on dans le sens trigo ou horaire ? Il me semble que c’est le plus souvent dans le sens trigo (et que ce n'est pas le plus important, si on respecte toujours le sens). (Mais là aussi, les déphasages des tensions les un des autres, la pointe de la flèche, est-elle sur la référence, ou sur la mesure exprimée ?)

Mais du coup, n’est-ce pas dans le sens inverse de la représentation des tensions, courants, puissances en mono … toujours cette histoires de sens de l’angle de déphasage ?

Cet angle, c’est la clé qui me manque pour à nouveau pouvoir exprimer correctement mes grandeurs en nombres complexe, et faire rapidement mes calculs (de somme de courants simples et complexes déphasés en tri)

Je suis parvenu à retrouver tout le reste et à corriger mes erreurs, en environ 3 semaines. Mais là je butte.

Si vous pouviez m’aider, je vous en serais très reconnaissant.

Merci.
Laughing

Edit
Je suis sur le cours 6117 du formum. Il m'a l'air bien fait.
Visiblement, c'est I qui est utilisé comme référence...
En tous cas, il semble bien montrer que lorsqu'on veut mesurer l'angle, on part de la référence et on pointe sur la cible.
Il me semble pourtant logique de chercher la valeur de l'angle Phi de déphasage de I par rapport à U, quand je veux calculer un courant.
Je potasse ce cours


Dernière édition par Sylvain50 le Dim 5 Mar 2017 - 19:02, édité 2 fois (Raison : Plus d'info)
Revenir en haut Aller en bas
vincent67e78



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 39
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Dim 5 Mar 2017 - 16:27

Bonjour,

J'ai pas mal progressé dans ma remise à niveau au niveau de Fresnel et des nombres complexe.

Normalement, j'ai réglé mon problème de "phi" en mono.

Je vais probablement vous proposer un résumé que je souhaiteras exposer à votre critique, prochainement, afin de voir si j'ai bien tout recompris.
Si vous êtes d'accord.

Revenir en haut Aller en bas
lulrik

avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 06/10/2016
Age : 21
Localisation : Ardèche / Drôme

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Mar 7 Mar 2017 - 21:27

Salut.

Ton résumée pourras sans doute intéresser du monde n'hésite pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://lulrikgames.canalblog.com/
vincent67e78



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 39
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Dim 12 Mar 2017 - 16:51

Merci pour la correction du titre. J'avais noté "tro" au lieu de"tri".
Je suis entrain de rédiger mon résumé, car je pense avoir abouti a mon travail de recherches.


Revenir en haut Aller en bas
vincent67e78



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 39
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Dim 12 Mar 2017 - 18:37

Bonjour,

Je vais essayer de vous faire le résumé de ce que j’ai pu retirer de mes souvenirs et recherches au court de ces 3 ou 4 dernières semaines.

Pour rappel, mon but est de calculer la somme des courants de lignes sur un système triphasé, avec des charges aussi bien en étoiles équilibré (moteur) ou déséquilibré (charge L1-N, L2-N… pas de charge sur L3-N) qu’en triangle le plus souvent déséquilibré (charges L1-L2 équivalent L2-L3, rien entre L1-L3)
Ce sont des exemples. Il est possible que je trouve toutes les variantes.

Pour y arriver, j’ai souhaité revenir sur les notations complexes, car les vecteurs de Fresnel sont lourds à utiliser, même avec de bon logiciel de dessins.

Note :
Pour des raisons d’affichage, je vais noter les vecteurs ainsi : >V
Les valeurs complexes sous-lignées. Les valeurs absolues entre ||V|| (normalement, avec la flèche verctoriel dessus, ou le soulignage complexe dessous)
Pour « phi », je prends le caractère ¶
Je ne peux pas non plus mettre en index ou en exposant. Je n’aurais rien en indexe, et pour l’exposant, se sera du genre Ve[j¶], à lire :
« V exponentiel jphi »
j est le nombre complexe habituellement noté « i » en math. Mais « j » en électrotechnique (encore qu'il y a confusion possible entre lui et l'écriture des courants composés en triphasé).
Je mettrais aussi les unités à la fin, en rouges
Enfin, mes notations complexes sont issues de la représentation de Fresnel, avec un sens de rotation des vecteurs trigonométrique.


Dans un système de réseau triphasé, j’ai trois tensions simples v, et trois tensions composées u.
Tel que :
v1 = 240e[0j] ou 240 + 0j
v2 = 240e[-120j] ou -120 – 207.8j
v3 = 240e[j120] ou -120 + 207.8j
(V)

On devrait écrire, 240e[j * (wt+¶)]. Et au lieu de « phi » on aurait Téta. Cela étant, « wt » (oméga*t) est constant.

On calcul (ou on sait que) :
u12 = v1 – v2 = 360 + 207.8j => 415.7e[30j]
u23 = v2v3 = 0 – 415.7j => 415.7e[-90j]
u31 = v3v1 = -360 + 207.8j => 415.7e[150j]
(V)

Si je prends une charge inductive E1 d’impédance Z1 sous >V1 entre  L1 et N, comme par exemple cette charge fictive E1 tel que
Z1= 10+7j
(Ohms)

Je sais que
La charge a une résistance (dans le réel) de 10Ohm
La charge a une réactance (complexe) de 7ohm, qui correspond à une inductance (valeurs positive, calcul par Lw)

On sait aussi que
Z1 = 12.2e[35j]
(Ohms)

Le courant (de ligne, courant simple) dans la phase L1 vaut alors :

I1 = V1 / Z1
Soit  :
I1 = 19.7e[-35j] => 16.11 – 11.28j
(A)

On constate que le déphasage de >I1 par rapport à la référence de phase constituée par >V1 (déphasage de I1 sur V1) est de -35°. C’est un déphasage négatif (la flèche de l’arc représentant l’angle et partant de >V1 et pointant sur >I1 est à l’inverse du sens trigonométrique.
L’angle de déphasage donne un cos¶ de 0.82.

Calcul des puissances :

S1 = U1*I1
S1= 4718.8e[-35j] => 3865.77 – 2706.04j
(VA)

On a donc une puissance apparentes de 4.7kVA, constitué d’une puissance active de 3.9kW et d’une puissance réactive négative de -2.7kVar.
La puissance réactive est négative, elle est consommée, et c’est conforme à une charge inductive (pour "relever" le "cos¶", il faudrait "apporter" une puissance réactive capacitive, ce qui diminuais l'ange ¶... )
¶ est négatif, cos¶ vaut 0.8, >I1 est en retard sur >V1, tout me semble juste.

Si je calcul I1 a partir des donnée de bases que j’aurais probablement eu, à savoir, P et cos¶ (entre L1 et N), j’aurais :

I1 = P1 * V1 * cos¶ ;
Soit :P1 = 3865.77 * 240 * 0.82  = 19.6A.


Cette 1er partie est importante pour moi, car elle me confirmer les points sur lesquels je buttais encore :
1) Le module du I complexe à partir de la puissance P se calcul bien avec le cos¶. Cela parait évident, sinon, c’était S et pas P. Mais je m’étais trompé au départ (et c’est grâve)
2) Le déphasage ¶ s’exprime souvent de I vers U (ou V) (en encore, souvent dans les représentation de Fresnel sur le web, le sens n'est pas donné) quand on analyse un dipôle, car on utilise le vecteur >RI comme référence de phase. ET dans ce cas-là, on parle du ¶ négatif pour une charge… inductive.
Mais partant des tensions réseau, j’utilise la tension >V1 comme références de phase.
D’autant que généralement, je disposerais de la puissance, et du cos¶ comme point de départ. Pas de l’impédance.
Par ailleurs, la mesure d’un angle dans un repère (enfin, un plan) trigonométrique se mesure dans le sens anti-horaire. Et pour exprimer l’angle que fait le vecteur >I par rapport au vecteur de référence >V, on part de V pour pointer sur I.


La seconde partie constitue le transfert de ce calcul à une charge triphasé constitué de 3 dipôles E1, E2 et E3 tels que E1=E2=E3, soit, une charge équilibré.
Raccordé en étoile.

Les calculs sont faits, mais je préfère publier le résumé en deux fois, et profiter éventuellement de vos premiers commentaires d’ici là. De plus, la mise en forme est une peu longue sur le forum.

Donc, n’hésitez-pas à me dire si je me suis trompé : soit en élec (j’espère pas), soit en math, soit… ailleurs.

Merci pour vos lectures et remarques Wink afro


Dernière édition par vincent67e78 le Mar 14 Mar 2017 - 21:19, édité 2 fois (Raison : pb de c/c)
Revenir en haut Aller en bas
vincent67e78



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 39
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Dim 19 Mar 2017 - 20:14

Bonjour,

Transposition en triphasé.
3 Charges entre phases et neutre
Je vais faire « genre », je ne sais pas qu’elles sont équilibrées.

Rappel des tensions :
v1 = 240e[0j] ou 240 + 0j
v2 = 240e[-120j] ou -120 – 207.8j
v3 = 240e[j120] ou -120 + 207.8j
u12 = 360 + 207.8j => 415.7e[30j]
u23 = 0 – 415.7j => 415.7e[-90j]
u31 = -360 + 207.8j => 415.7e[150j]
(V)

Soit les charges inductive E1, E2 et E3 d’impédance Z, placées entre chaque tensions simple et le neutre.
Z1 = Z2 = Z3 = 10+7j = 12.2e[35j]
(Ohms)

Calcul des courants simple dans les 3 phases :

I1 = V1 / Z1 =  240 / 12.2e[35j] = 19.7e[-35j] => 16.11 – 11.28j
I2 = V2 / Z2 =  240e[-120j] / 12.2e[35j] = 19.7e[-155j] => -17.82 – 8.31j
I3 = V3 / Z3 =  240e [120j] / 12.2e[35j] = 19.7e[85j] => 1.71 + 19.59j
(A)

Nous avons donc trois courants simples de 19.7A, traversant leurs charges respectives E1, E2 et E3.
Chacun déphasés de -35° par rapport à la tension simple, appliquées à leurs charges. Le cos de -35° = 0.82
Le courant est en retard sur la tension.

On peut maintenant calculer le courant dans le neutre :

In = I1 + I2 + I3 = 16.11 – 11.28j + -17.82 – 8.31j + 1.71 + 19.59j = 0 + 0j
=> le courant dans le neutre est nul. La charge triphasée est équilibrée.


Calcul des puissances :

A partir d’ici, j’ai un problème de … on va dire « pourquoi ? »
J’ai déterminé que je devais calculer mes puissances S, en considèrent chaque charges individuellement.
Je prends alors la tension simple appliqué à la charge comme référence de phase. Le déphasage de chaque courant subit une rotation de 0, -120 ou +120° et on retrouver le retard de -35° de I/V
Si je calcul les S en gardant les déphasages des tensions, le résultat final n’est pas juste.
J’arrive à comprendre la raison : la charge dissipe la puissance selon le courant qui la traverse et la tension qui lui est appliquée.
Je la comprends d’autant mieux que comme dit, si je n’applique pas cela, ça ne marche pas.
Mais… en fait, je ne sais pas comment le justifier … mathématiquement (car finalement, je pense pouvoir dire qu’à part l’application de la loi d’Ohm, de la loi des nœuds (courant) et des mails (tensions) et du calcul de la puissance, tout le reste ne sont que des maths. Non ?)



Donc, j’applique le référencement (phase de référence) des courants simples >I(x) selon leurs tensions simples respective.
Cela permet le calcul des puissances du point de vue de la charge E(x) sans tenir compte du système triphasé
Je nommerais ces courants Ixov (pour origine V 0°, oui, c’est très mauvais) et les puissances Sxov

I1 => I1ov = 19.7e[-35j]
I2 et rotation + 120° => I2ov = 19.7e[-35j]
I3 et rotation - 120° => I3ov = 19.7e[-35j]

L’équilibre des charges implique des courants identiques. Mais des charges déséquilibré auraient conduit à des courants différents.

La même rotation est appliquée aux tensions aux bornes des charges.

Calcul des puissances point de vue dipôle Ex

S1ov = V1ov * I1ov = 4718.8e[-35j] => 3865.77 – 2706.04j
S2ov = V2ov * I2ov = 4718.8e[-35j] => 3865.77 – 2706.04j
S3ov = V3ov * I3ov = 4718.8e[-35j] => 3865.77 – 2706.04j
(VA)

On ne peut additionner les S.

Sommes des puissances actives :

P(total) = P(E1) + P(E2) + P(E3) = 3865.77*3 = 11597.31W

Or, si je calcul la puissance de l’installation en prenant les éléments suivant :
Courant de ligne : 19.7A
Tension composée : 240*racine(3) = 415.7V
Cos ¶ = 0.82
J’ai P(total) = racine(3)*415.7*19.7*0.82 = 11631.1W

Le delta de 33.8W est dû aux approximations… je pense (on parle de 0.3%)

J’en conclu que mon raisonnement est juste.

Mais je n’exclut pas que ma vérification puisse être juste malgré une raisonnement erroné.
Comme indiqué plus haut, je ne peux justifier que de ma logique le fait de supprimer les déphases de V2 et V3.
Idée acquise suite au fait que, ne le faisant pas, mes S avaient le même module, mais des arguments différents, et par conséquents, mes P étaient de valeur différentes… avec une puissance totale différentes de 11.6kW

D’ailleurs, voici les valeurs que j’avais :
badS1 = 4718.8e[-35j] = 3865.77 -2206.04j
badS2 = 4718.8e[-275j] = 410.61  +4700.88j (on voit tout de suite une puissance apparente étrange)
badS3 = 4718.8e[205j] = -4276.39 -1984.84j (là, j’ai une puissance active négative)

Or, la somme des parties réelles de ces nombres (censés être les puissances actives) donne… 0


En tous cas, partant des processus de calcul précédent, je peux normalement trouver tous les courants de lignes (selon branchement) et les additionner en complexes.
Avec un petit classeur excel, je peux du coup faire mes sommes très rapidement.

Enfin… à moins que vous constatiez un biais de raisonnement, une erreur, ou quoi que ce soit qui vous titille ?
Revenir en haut Aller en bas
vincent67e78



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 39
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Sam 1 Avr 2017 - 3:00

Bonjour,


Visiblement, mon raisonnement est faut.

J’ai brièvement échangé par mail avec, je crois, un professeur de STI (bac ?).

Il m’a expliqué que confondais signe et sens de déphasage.
Et que le déphasage est toujours pris depuis le vecteur courant (ce que je veux bien croire, mais ne comprends pas encore/plus).

Il me dit enfin qu’une bobine absorbe de la puissance réactive. Ce que j’avais aussi démontré dans mon « résumé » (monophasé)… alors que le signe de Q était négatif !

Et il me renvoie vers le sin(phi). L’avantage étant que le sin garde le signe de l’angle (si <180°
)

Je suis entrain de chercher des cours de bac STI.
Je viens ainsi de trouver que
- Pour une bobine (pure) : Q=Lw*I²
- Pour une capacité (pure) : Q=-I²/Cw.

En fait… ce pdf explique, apparemment, tout ce que je cherchais à savoir avec une bonne clarté sur le sens de phi.
http://fabrice.sincere.pagesperso-orange.fr/cm_electrotechnique/electrotechnique/ch2%20systeme%20monophase.pdf
(site : http://fabrice.sincere.pagesperso-orange.fr/electrotechnique.htm#12 )


En résumé : mes deux postes précédents sont … Faut.



Revenir en haut Aller en bas
vincent67e78



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 39
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Dim 2 Avr 2017 - 23:50

Selon vous, est ce que les explications de cette page sont juste ?

http://www.repereelec.fr/formules.htm

Ma question concerne principalement ... phi, bien sur.

Very Happy Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
cedrikk



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 25
Localisation : marseille

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Lun 3 Avr 2017 - 16:32

Salut, je suis pas un spécialiste mais
il me semble que phi est défini généralement par:
phi =phi v -phi i  (un phi positif positif veut dire que phi v> phi i: v en avance sur i)

Ici ça a l'air d'etre définit autrement: phi= phi i - phi v (un phi positif veut dire phi i > phi v: i en avance sur v)

C'est une convention, mais la conclusion reste la même.
De ce que j'en ai compris..^^
Revenir en haut Aller en bas
cedrikk



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 25
Localisation : marseille

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Lun 3 Avr 2017 - 17:10

Autre chose, qui a l'air d'être une partie de la solution de ton problème (j'ai ressorti mes bouquins).

Phaseur S= phaseur V * phaseur du conjugué de I

(Faut prendre le conjugué et pas i tout court)<<< j'ai pas encore compris vraiment pourquoi mais l'erreur doit venir de là.

Revenir en haut Aller en bas
vincent67e78



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 39
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Lun 3 Avr 2017 - 22:05

Bonsoir Cedrikk,

Merci pour ta réponse Smile

Phi(U) – Phi (I)

OK Smile
Mais phi(I), parti-il de la référence 0° vers le vecteur I, ou l’inverse ?

:-)

Bon sang… je ne m’étais pas rendu compte à quel point j’avais une lacune là-dedans.
Je perds en vigilance sur mes connaissances.

Je prévois d’acheter un livre de cours à ce sujet, qui reprends aussi bien les représentations de Fresnel, en mono et tri, et les expressions complexe (bien que je crois avoir moins de pb la dedans).
Mais je ne sais plus dans quel cycle j’ai vu les deux.

Je pense que la convention du sens de phi n’est pas cruciale dans un système monophasé (sauf si Q deviens faut à cause de cela) si on reste cohérent.
Mais en tri, il faut aussi être cohérent avec l’angle entre les tensions simples, et les complexes.

Je reste sur le sujet :-) (j’espère aboutir un jours Sad   )

Mais je serais vraiment heureux d’entre vos avis
(Je peux vous faire des screen de mes Fresnel si vous voulez… oui, j’essaie d’appâter avec du visuel ! lol)

Edit : en revanche, je ne sais pas ce que sont des phaseurs.
Revenir en haut Aller en bas
cedrikk



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 25
Localisation : marseille

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Lun 3 Avr 2017 - 22:45

Oui phi(I) part de la ref 0 au vecteur I

Comme le phi (= phi(v) - phi(i)) part de du vecteur i au vecteur v.

Enfin c'est comme ça dans mon bouquin et ça semble être la "convention". Mais dans ton site internet c'est l'inverse^^.


Les phaseurs c'est que ce que tu as écrit toi même: c'est la forme exponentielle. ça représente une tension, une intensité, etc (ex: v= 23exp(j pi/6). 23 est la tension efficace de v et pi/6 sa phase.


Revenir en haut Aller en bas
cedrikk



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 25
Localisation : marseille

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Lun 3 Avr 2017 - 22:59

" ET dans ce cas-là, on parle du ¶ négatif pour une charge… inductive. "

euh c'est un phi positif pour une charge inductive.

--------------------------------------------
"Calcul des puissances :

S1 = U1*I1"

T'as marqué ça et ce que j'ai dans mon livre c'est S1= U1 * conjugué de I1
Donc ta formule serait fausse?.


Dernière édition par cedrikk le Lun 3 Avr 2017 - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cedrikk



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 25
Localisation : marseille

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Lun 3 Avr 2017 - 23:08

"Mais dans le cas inductif, en représentation de Fresnel, le vecteur I est au-dessus du vecteur U (c'est ce dont je me souviens, et ce que je vois partout)"

C'est l'inverse.

Autre chose on peut partir de I comme référence ou U, apparemment ça dépend de l'exercice, en fonction de ce qui nous arrange dans l'exo.
Mais j'ai toujours vu phi étant phiv- phi i (on part de i pour aller à v)
Revenir en haut Aller en bas
vincent67e78



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 39
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Lun 3 Avr 2017 - 23:20

cedrikk a écrit:
"

"Calcul des puissances :

S1 = U1*I1"

T'as marqué ça et ce que j'ai dans mon livre c'est S1= U1 * conjugué de I1
Donc ta formule serait fausse?.

Non, ça je suis plutôt certain Laughing

Mais c'est vrais que quand je l'utilise d'hab, ce sont ni les grandeur vectoriels, ni les complexes que j'utilise.

...

@
Revenir en haut Aller en bas
cedrikk



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 25
Localisation : marseille

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Lun 3 Avr 2017 - 23:22

Encore un truc:
Le courant (de ligne, courant simple) dans la phase L1 vaut alors :
'"
I1 = V1 / Z1
Soit :
I1 = 19.7e[-35j] => 16.11 – 11.28j
(A)

On constate que le déphasage de >I1 par rapport à la référence de phase constituée par >V1 (déphasage de I1 sur V1) est de -35°. C’est un déphasage négatif (la flèche de l’arc représentant l’angle et partant de >V1 et pointant sur >I1 est à l’inverse du sens trigonométrique."

Tu trouves phi(i) est négatif >>> ok, ça veut dire que u est en avance sur i car phi(u)=0
Mais le PHI (déphasage) = phi(v)- phi(i) = +35°
>>> dephasage positif (flèche part de i pour aller a v)

Revenir en haut Aller en bas
cedrikk



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 25
Localisation : marseille

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Lun 3 Avr 2017 - 23:35

vincent67e78 a écrit:
cedrikk a écrit:
"

"Calcul des puissances :

S1 = U1*I1"

T'as marqué ça et ce que j'ai dans mon livre c'est S1= U1 * conjugué de I1
Donc ta formule serait fausse?.

Non, ça je suis plutôt certain Laughing

Mais c'est vrais que quand je l'utilise d'hab, ce sont ni les grandeur vectoriels, ni les complexes que j'utilise.

...

@


ben justement je crois que t'as tord sur ça^^ (j'ai vérifié sur plusieurs sites et mon livre)
Revenir en haut Aller en bas
vincent67e78



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 39
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Mar 4 Avr 2017 - 0:10

Very Happy  OK Smile

Quel est l'avis des autres membres du forum ?

En tous cas, merci de t'interesser à mon cas, Cedrikk Laughing

Je crois qu'il n'y a rien qui n'éveille plus mon interet, que lorsqu'on me dit que j'ai tort ! Very Happy Twisted Evil Laughing

a++ et bonne nuit Smile
Revenir en haut Aller en bas
vincent67e78



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 39
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Mar 4 Avr 2017 - 21:38

Hello,

J'ai cdé 2 livres d'occase de bac sti eletch. (1er et Terminal).
Pas cher.

Ca devrait me rappeler des souvenirs... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
vincent67e78



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 39
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Sam 8 Avr 2017 - 22:30

Salut,

Mon livre dit aussi S = UI*

Par ailleurs, pour exprimer l'angle d'un vecteur dans le plan trigo, on part de la référence, et on pointe sur le vecteur souhaité L'angle est alors Teta1, Teta2...
Ce n'est "phi" que l'orsqu'on parle d'un angle que fait le vecteur tension d'un récepteurs, vis à vis du vecteur courant de ce récepteur. C'est alors bien Teta(U) - Teta(I)

Il faut que je fasse des essais numérique et graphique pour voir ce que ça donne.

Mais visiblement, c'est bien ça.

En mono, on est symétrique dans le plan.
Mais en tri, on perds la symétrie, et le calculs que j'ai fait sont donc par conséquent possiblement erronés.

Pour info, c'est le livre de premières STI qui m'a donné les info. Même si ça manque de précision (encore).
Le livre terminal est plus un "annal". Bof.

a++

EDIT :
Il ne faut pas confondre θ et φ
φ = θ(u) - θ(i)
flower


Dernière édition par vincent67e78 le Mar 11 Avr 2017 - 0:53, édité 1 fois (Raison : règle philosophical)
Revenir en haut Aller en bas
vincent67e78



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 39
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   Mar 11 Avr 2017 - 0:55

cedrikk a écrit:
vincent67e78 a écrit:
cedrikk a écrit:
"

"Calcul des puissances :

S1 = U1*I1"

T'as marqué ça et ce que j'ai dans mon livre c'est S1= U1 * conjugué de I1
Donc ta formule serait fausse?.

Non, ça je suis plutôt certain Laughing

Mais c'est vrais que quand je l'utilise d'hab, ce sont ni les grandeur vectoriels, ni les complexes que j'utilise.

...

@


ben justement je crois que t'as tord sur ça^^ (j'ai vérifié sur plusieurs sites et mon livre)


Ca a l'air de fonctionner, S=UI*

Je vérifie avec Fresnel encore. Si ok, je teste le tout en tri
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fresnel, sens de phi - mono et tri   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fresnel, sens de phi - mono et tri
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fresnel, sens de phi - mono et tri
» j'aimerais qq conseils pour un béotien en électricité (capacité)
» MOTEURS MONO
» Moteur mono 3 fils + condo à 2 sens de rotation et fin de course
» Inversion du sens de rotation d'un moteur 220V tri avec condensateur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Electrotechnique-fr :: L'électricité en général :: Lois fondamentales de l'électricité-
Sauter vers: