Forum electrotechnique
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 AC3 et Ith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lild



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 22/02/2017
Age : 25
Localisation : Toulouse

MessageSujet: AC3 et Ith   Ven 17 Mar 2017 - 1:20

Bonjour à tous.

Je me pose depuis longtemps une question à propos des contacteurs. Supposons par exemple un moteur Dahlander dont le couplage ne sera jamais modifié en marche (pas de changement PV/GV). Supposons qu'il y ait une sécurité interdisant ce changement. Supposons également que la sélection se fasse avec des contacteurs. Supposons enfin que le moteur ait un arrêt contrôlé par un contacteur supplémentaire en amont, et que le tout soit géré par un automate. Dans ce cas, les contacteurs de commande de vitesse n'auront jamais à couper ou établir le courant, et travailleront de façon purement statique (c'est l'hypothèse de base pour la question, que ce soit réaliste ou pas, et c'est juste un exemple).

Si un contacteur n'a jamais à couper un courant, peut-il être dimensionné en fonction de son Ith au lieu de son pouvoir de coupure en AC3 ?
Revenir en haut Aller en bas
MIQUEL Bernard



Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 69
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: AC3 et Ith   Ven 17 Mar 2017 - 11:02

Bonjour
Lisez cet article et vous aurez une bonne réponse à votre question
http://www.schneider-electric.fr/fr/faqs/FA17889/
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
lild



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 22/02/2017
Age : 25
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: AC3 et Ith   Ven 17 Mar 2017 - 14:00

Merci pour votre réponse.

Je connais ce document, et bien d'autres. Je sais ce que sont les classes AC1 et AC3 : ce sont des capacités de coupure. C'est justement parce qu'il n'y a pas de réponse au cas particulier évoqué que j'ai ouvert ce post !

En reformulant : si un contacteur n'a JAMAIS à couper ou établir un courant (c.a.d. s'il change d'état exclusivement lorsque le courant est strictement nul), peut-on se baser sur l'Ith au lieu de la capacité de coupure en AC3 ? Il me semble logique de répondre oui. Vrai ? Sinon, pourquoi ?

Je vois en écrivant ces lignes une raison de répondre FAUX : en cas de coupure d'alimentation. Si on se base sur l'Ith, les contacts, obligés de couper puisque la bobine n'est plus alimentée, risquent d'être très sous dimensionnés. J'ai l'impression d'avoir répondu à la question avec ce contre exemple....

(la question était purement théorique)
Revenir en haut Aller en bas
MIQUEL Bernard



Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 69
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: AC3 et Ith   Ven 17 Mar 2017 - 14:35

Normalement, un contacteur prévu pour couper un Ith de 10 A (par exemple) pourra aussi couper un courant de 7 Ith (courant correspondant à la coupure sous AC3 qui correspond en fait au courant de démarrage d'un moteur à cage alimenté sous pleine tension). Le régime AC3 va réduire le nombre de manoeuvres, en principe (souvenirs des années 80) sous Ith, Scneider donnait 10 millions de manoeuvres mais seulement 1 ou 2 millions en mode coupure AC3
Revenir en haut Aller en bas
electron libre
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1683
Date d'inscription : 18/08/2009
Age : 70
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: Re: AC3 et Ith   Mar 21 Mar 2017 - 15:58

Bonjour à tous.

Voici mes observations en ce qui concerne le post ouvert par notre ami Lild

Merci de vos commentaires.

1- Ma réponse
https://mon-partage.fr/f/9vpdBTDd/

2- Annexe
https://mon-partage.fr/f/qKavjT0K/

Bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
lild



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 22/02/2017
Age : 25
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: AC3 et Ith   Jeu 20 Avr 2017 - 1:12

Merci électron libre pour cette réponse.

je viens de la découvrir, simplement parce que  le serveur de mail par lequel je passe n'a rien trouvé de plus malin à faire que de considérer les notifications de electrotechnique-fr.com comme du spam et du coup mon client mail ne les a pas vu passer!!! Désolé...

En posant comme hypothèse qu'un contacteur ne change jamais d'état moteur tournant (j'insiste, c'est tout à fait possible, je le fais, voir plus bas) la seule donnée importante me semble être le courant que les contacts sont capables de passer sans échauffement qui pourrait les endommager  (Joule). Ça doit bien être une donnée publiée par la fabricants de contacteurs ? J'ai cherché et rien trouvé probablement faute des bons mots clés.

On peut très bien faire en sorte qu'un contacteur n'ait jamais à couper ou établir un courant (je le fais...) . Sonde tachy (opto ou Hall par exemple) + éventuellement transfo de courant qui disent si ça tourne ou si un courant passe, et autorisation ou non de changer le couplage. Je ne suis pas dans un cadre industriel. Certains vont à la pêche ou dans une salle de muscu le week-end, moi je joue avec le secteur, des moteurs, des variateurs, des Arduinos, et MODBUS. C'est sans doute bizarre comme loisir  Very Happy (mais c'est cool).

Description d'un circuit :

Contacteur principal KM1 -> contacteurs de sélection PV/GV KMxxx -> moteur Dahlander avec sonde tachymétrique.

(la protection thermique du moteur est un autre sujet)

En gros, sur le schéma de la page 1 du deuxième PDF, le sectionneur remplacé par un contacteur, et toutes les bobines commandées non par boutons et auxiliaires, mais par de l'électronique (les auxiliaires reliés à des entrées de l'électronique et servant à valider l'état des contacteurs). Un tel circuit occuperait quelques cm².

Description d'un programme exécuté par un microcontrôleur, ou logique combinatoire sur automate:

Demande de changement de couplage adressée au µC -> ouvrir KM1 -> attendre que le moteur soit arrêté (sonde tachy) -> changement de couplage -> fermer KM1 (et hop, ça redémarre)

Ce n'est que de la programmation ultra simple (quelques lignes de code), et de l'électronique très basique. Ça pourrait être aussi une inversion de sens contrôlée.

Dans ce cas (qui est l'objet de la question) le contacteur ne coupe ni n'établit jamais rien (sauf coupure EDF). Je me demande quelle donnée devrait être prise en compte. AC3, AC1, Ith : quelle est la donnée la plus représentative de ce cas de figure qui sort du cadre habituel : juste le courant passant, pas le courant coupé ?

La réponse du pro sera forcément : le pire ! Donc AC3 ou AC4. Mais je ne m'intéresse qu'à l'aspect physique, pas réglementaire ou sécuritaire. C'est surtout théorique et bidouillologique.

(pas sûr d'avoir été beaucoup plus clair !...)
Revenir en haut Aller en bas
electron libre
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1683
Date d'inscription : 18/08/2009
Age : 70
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: Re: AC3 et Ith   Ven 21 Avr 2017 - 11:22

Lild, bonjour.

Effectivement, vous n'avez pas été très clair !
Je vais tenter de décortiquer votre dernière réponse. Je ne suis pas certain d'y parvenir, car il y a en effet beaucoup de contradictions :

Vous avez écrit par exemple :
1- ligne 5
En posant comme hypothèse qu'un contacteur ne change jamais d'état moteur tournant ....
2- ligne 22
Demande de changement de couplage adressée au µC (je pense que vous avez voulu écrire PC → au mieux automate) -> ouvrir KM1 -> attendre que le moteur soit arrêté (sonde tachy) -> changement de couplage -> fermer KM1 (et hop, ça redémarre)

Moi j'appelle cela un changement d'état. Il y a ici une belle contradiction.

Comme demandé précédemment : Faites un schéma !

Dans l'attente de vos précisions, je vais tenter de décortiquer votre réponse.
Merci à d'autres adhérents du site de donner leurs avis
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AC3 et Ith   

Revenir en haut Aller en bas
 
AC3 et Ith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Electrotechnique-fr :: Secteur hors habitat (Industriel, Artisanal, ERP,...) :: Méthode de câblage - Appareillage-
Sauter vers: