Forum electrotechnique
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mise en service d'un pont roulant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yacco



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 02/12/2008
Age : 40
Localisation : Bourges

MessageSujet: Mise en service d''un pont roulant   Lun 18 Mai 2009 - 15:43

Bonjour à tous,

Avant de passer l'épreuve pratique de mise en service( Bac Pro ELLEC), je voulais me remémorer sous votre contrôle les étapes d’une mise en service pour un pont roulant, machine que j'ai pu voir lors d'un stage. Pour ce faire je me suis servi des documents mis en ligne par Milesime et de mes cours. Voici les étapes que j'ai dégagées, mes doutes ou questions sont en marron :

1. Contrôle de conformité

Vérifier que :
• Le matériel monté sur le châssis est celui mentionné sur les documents
• La disposition et le montage sont ceux prescrits par les documents
• Les repères des différents éléments sont portés sur les appareils et sur le coffret
• La tension du matériel est-elle conforme à la tension d’alimentation ?
• Le calibre des appareils correspond à celui indiqué sur les documents (cf étape 2)
• Les borniers sont convenablement repérés


2. Préréglages

• Moteurs : repérer type de moteur, vérifier l’intensité de celui-ci et regarder si le couplage et en rapport avec la tension du réseau
• Relais thermique : choix du relais en fonction de l’intensité nominale du moteur et de la zone de réglage du relais thermique, Ith = In
• Fusibles du relais thermique : fusible aM pour départ moteur conseillé pour la référence du relais thermique.
• Fusibles en amont et aval du transformateur pour circuit commande : en fonction des indications sur la fiche technique du transformateur.

Question : Sur mon cours le fusible en amont du transformateur est de type aM et en aval de type gG. Est-ce toujours le cas et pourquoi ?


3. Contrôle du raccordement de protection électrique

Ce contrôle permet de vérifier que l’ensemble des pièces mécaniques est relié à la terre par l’intermédiaire du conducteur de protection (PE).
Ce test s’effectue à l’aide d’un ohmmètre qui va vérifier la bonne continuité de l’ensemble des PE de l’équipement, et se fait hors-tension. Pour le calibre du ohmmètre, je commence par le plus grand calibre et je le diminue pour trouver le plus approprié (ici < 1 kΩ). Le résultat attendu est 0 Ω, c'est-à-dire pas de résistance.
Les mesures se font toutes par rapport à l'arrivée de la protection électrique.

Question : Sur la partie commande d'une installation, y a-t-il un raccordement à la terre? En théorie pas besoin, car celle-ci fonctionne en TBT. (Pardonnez-moi mes lacunes !).


4. Contrôle d’isolement

Il permet de vérifier la conformité de l’équipement sur la non-dangerosité pour les matériels.
Ce test s’effectue hors tension : tous les sectionneurs et porte-fusibles sont ouverts, les moteurs sont raccordés mais les couplages seront ôtés.
On vérifie l’isolement du câblage entre les bornes d’une part, et entre les bornes et la terre d’autre part, et ce grâce à un Mégohmmètre.
Tension d’essai du Mégohmmètre 500 V pour la partie puissance, car tension nominale du circuit 380 V.

Questions : A-t-on besoin de vérifier l’isolement du câblage de la partie commande ? Encore une fois, nous sommes en TBT et un défaut de courant entraînerait-il un danger pour le matériel ???
D’après mes cours, seuls les sectionneurs et porte-fusibles doivent être débranchés, et apparemment les fusibles des relais thermiques peuvent rester en place ! Je ne comprends pas trop pourquoi... Pourriez-vous m'expliquer !


5. Essais d’ensemble

Ce test s’effectue sous tension (port des EPI) à l’aide d’un voltmètre. Les moteurs ne sont pas raccordés pour l’instant (on parle de mesure à vide), les interrupteurs-sectionneurs ne sont pas enclenchés, ni les contacteurs.
On veut vérifier la conformité des tensions et vérifier le sens de rotation de moteurs.
Généralement, on prend les mesures au-dessus de chaque appareil électrique ouvert ou non-enclenché, puis on va comme cela jusqu'au récepteur.
Le calibre du voltmètre est fonction de la tension du réseau.

Question : Souvent, sur un pont roulant, il y a un variateur de vitesse, doit-il être non-enclenché (comme un contacteur) pour ce genre de mesure?

6. Vérification des entrées automates et des sorties automates

Ce test consiste à vérifier que les différents capteurs sont raccordés aux entrées automates correspondantes (cf affectations entrées) et que pré-actionneurs (contacteurs et relais) sont raccordées aux sortie automates.
Pour la vérification des entrées automates, on actionne chaque capteur et on regarde si l’entrée qui s’éclaire est bien celle prévue.
Pour la vérifications des sorties automates, on actionne chaque sortie (forçage automate ou pont entre 2 bornes) et on regarde si le pré-actionneur qui s’enclenche est bien celui prévu.

Question : Comment actionner un capteur ? Est-ce que je dois mettre le pont roulant en manuel pour accomplir les actions qui vont déclencher les capteurs ?
L'automate du pont roulant que j'ai vu possédait un automate TSX Micro (DMZ), comment réalise-t-on le forçage d'une sortie automate sur ce genre d'appareil ?


Merci de m'avoir lu albino
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Lun 18 Mai 2009 - 17:53

Bonjour Yacco


Voici quelques compléments pour t'aider, je pense que d'autres personnes viendront répondre :


1. Contrôle de conformité

Vérifier que :
• Le matériel monté sur le châssis est celui mentionné sur les documents
• La disposition et le montage sont ceux prescrits par les documents
• Les repères des différents éléments sont portés sur les appareils et sur le coffret
• La tension du matériel est-elle conforme à la tension d’alimentation ?
• Le calibre des appareils correspond à celui indiqué sur les documents (cf étape 2)
• Les borniers sont convenablement repérés


2. Préréglages

• Moteurs : repérer type de moteur, vérifier l’intensité de celui-ci et regarder si le couplage et en rapport avec la tension du réseau
• Relais thermique : choix du relais en fonction de l’intensité nominale du moteur et de la zone de réglage du relais thermique, Ith = In
• Fusibles du relais thermique : fusible aM pour départ moteur conseillé pour la référence du relais thermique.
• Fusibles en amont et aval du transformateur pour circuit commande : en fonction des indications sur la fiche technique du transformateur.

Question : Sur mon cours le fusible en amont du transformateur est de type aM et en aval de type gG. Est-ce toujours le cas et pourquoi ?


Les fusibles de type Am sont réservés aux moteurs car ils laissent passer les surintensités de démarrage .. ,dans le cas d'un démarrage direct bien entendu..

Normalement, tu devrais avoir des fusibles Gi en amont et en aval du transformateur..

Les fusibles Am ne permettent pas de protèger correctement un transformateur à mon avis..à cause du calibre et d'une intensité risquée pour le transformateur..


3. Contrôle du raccordement de protection électrique

Ce contrôle permet de vérifier que l’ensemble des pièces mécaniques est relié à la terre par l’intermédiaire du conducteur de protection (PE).
Ce test s’effectue à l’aide d’un ohmmètre qui va vérifier la bonne continuité de l’ensemble des PE de l’équipement, et se fait hors-tension. Pour le calibre du ohmmètre, je commence par le plus grand calibre et je le diminue pour trouver le plus approprié (ici < 1 kΩ). Le résultat attendu est 0 Ω, c'est-à-dire pas de résistance.
Les mesures se font toutes par rapport à l'arrivée de la protection électrique.

Question : Sur la partie commande d'une installation, y a-t-il un raccordement à la terre? En théorie pas besoin, car celle-ci fonctionne en TBT. (Pardonnez-moi mes lacunes !).

Le circuit de commande a besoin d'une terre fixée sur une des bornes du transformateur en sortie après le fusible..ou en aval de celui-ci.

Cette terre sert si un des potentiels touche la masse et nous aurons ainsi un court circuit franc. Sinon le fusible ne sauterait pas sans ce potentiel fixé.. sur l'autre borne. Bien entendu en cas de C/C france en sortie des bornes le fusible fondra avec un potentiel fixé ou pas !

On fixe toujours à la terre un circuit de commande pour le référencer et protèger les opérateurs ..



4. Contrôle d’isolement

Il permet de vérifier la conformité de l’équipement sur la non-dangerosité pour les matériels.
Ce test s’effectue hors tension : tous les sectionneurs et porte-fusibles sont ouverts, les moteurs sont raccordés mais les couplages seront ôtés.
On vérifie l’isolement du câblage entre les bornes d’une part, et entre les bornes et la terre d’autre part, et ce grâce à un Mégohmmètre.
Tension d’essai du Mégohmmètre 500 V pour la partie puissance, car tension nominale du circuit 380 V.

Questions : A-t-on besoin de vérifier l’isolement du câblage de la partie commande ? Encore une fois, nous sommes en TBT et un défaut de courant entraînerait-il un danger pour le matériel ???


L'isolement doit toujours être garanti par l'électricien qui l'installe ou un organisme de contrôle.. Pour mémoire un courant de 50 mA suffisent pour tuer un homme !

D’après mes cours, seuls les sectionneurs et porte-fusibles doivent être débranchés, et apparemment les fusibles des relais thermiques peuvent rester en place ! Je ne comprends pas trop pourquoi... Pourriez-vous m'expliquer !

Le sectionneur et les fusibles permettent une interruption visible d'un circuit électrique en TBT.. Les relais thermiques n'ont pas de fusibles , ils fonctionnent avec un bilame composé de deux matériaux différents (coefficients de dilatation) et dés que l'intensité est trop importante on déclenche un contact.

5. Essais d’ensemble

Ce test s’effectue sous tension (port des EPI) à l’aide d’un voltmètre. Les moteurs ne sont pas raccordés pour l’instant (on parle de mesure à vide), les interrupteurs-sectionneurs ne sont pas enclenchés, ni les contacteurs.
On veut vérifier la conformité des tensions et vérifier le sens de rotation de moteurs.
Généralement, on prend les mesures au-dessus de chaque appareil électrique ouvert ou non-enclenché, puis on va comme cela jusqu'au récepteur.
Le calibre du voltmètre est fonction de la tension du réseau.

Question : Souvent, sur un pont roulant, il y a un variateur de vitesse, doit-il être non-enclenché (comme un contacteur) pour ce genre de mesure?

On peut déja mesurer les tensions d'alimentation sur le bornier du variateur et son champ tournant.. Dans un premier temps, le variateur ne sera pas en fonction marche. Ensuite on pourra renvoyer la tension jusqu'aux bornes du moteur.. en déconnectant le bornier "essai à vide".
Il faut au préalable varifier aussi que le moteur est bien couplé puis faire l'essai en réel pour valider les sens de rotation..


6. Vérification des entrées automates et des sorties automates

Ce test consiste à vérifier que les différents capteurs sont raccordés aux entrées automates correspondantes (cf affectations entrées) et que pré-actionneurs (contacteurs et relais) sont raccordées aux sortie automates.
Pour la vérification des entrées automates, on actionne chaque capteur et on regarde si l’entrée qui s’éclaire est bien celle prévue.
Pour la vérifications des sorties automates, on actionne chaque sortie (forçage automate ou pont entre 2 bornes) et on regarde si le pré-actionneur qui s’enclenche est bien celui prévu.

Question : Comment actionner un capteur ? Est-ce que je dois mettre le pont roulant en manuel pour accomplir les actions qui vont déclencher les capteurs ?
L'automate du pont roulant que j'ai vu possédait un automate TSX Micro (DMZ), comment réalise-t-on le forçage d'une sortie automate sur ce genre d'appareil ?

Généralement on évite de positionner un pont , on force une position depuis l'entrée de l'automate avec un capteur actionné pour valider sa chaîne fonctionnelle..entrées et sortie !

-------------------------------------------------------------------------------

Voici pour une première série de réponses Yacco à complèter et à discuter avec d'autres intervenants plus sensibiliser sur l'approche scolaire qu'industriel..

Cordialement

Pascal Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
yacco



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 02/12/2008
Age : 40
Localisation : Bourges

MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Lun 18 Mai 2009 - 21:37

Merci Pascal pour ces réponses qui me permettent déjà de mieux appréhender une mise en service.
Revenir en haut Aller en bas
yacco



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 02/12/2008
Age : 40
Localisation : Bourges

MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Jeu 21 Mai 2009 - 9:32

Bonjour,

j'ai encore quelques questions :

- Lors du contrôle d'isolement, est-ce que les relais thermiques sont également ouverts (3 solutions pour la protection) ?

- Toujours lors du test d'isolement, faut-il enlever le fusible en amont du transformateur alimentant le circuit commande pour isoler ce dernier lors de l'application des tension d'essais?

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Jeu 21 Mai 2009 - 10:00

Bonjour Yacco,


D'après le sens de ta question , je pense que tu n'as peut être pas compris à quoi sert un relais thermique..

Le relais thermique a tout ses contacts fermés sauf celui de la signalisation de défaut qui est "normalement" ouvert..

Tu peux faire un test d'isolement sur les circuits de commande et puissance...

Bien entendu , si tu fixes une borne à la terre en sortie de transformateur après le fusible , il faudra déconnecter cette liaison le temps d'une mesure en le précisant sur ton rapport..

Coté programmation as tu mis en équation les GRAFECT ainsi que la traduction de celles-ci en langage pour l'automate ?

Coté fonctionnel as tu compris le principe de fonctionnement du système complet ?

Si je te demande de modifier une temporisation ou une étape penses tu savoir le faire en terme d'équations et de programmation ?


Cordialement

Pascal Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
millesime
Energie solaire
Energie solaire


Nombre de messages : 302
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Jeu 21 Mai 2009 - 10:08

"- Toujours lors du test d'isolement, faut-il
enlever le fusible en amont du transformateur alimentant le circuit
commande pour isoler ce dernier lors de l'application des tension
d'essais? "

la mesure se fait en appliquant une tension, regarde qu'elle type de tension et la réponse viendra...

Par contre vous ne vérifier pas les DDR (mais peut être que l'installation n'en posséde pas)?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.electrotechnique-fr.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Jeu 21 Mai 2009 - 10:28

Bonjour Hervé,


Je pensai peut être à tort que nous devions effectuer une première vérification à l'ohmmètre avant d'appliquer une tension pour essai vide..

De mémoire, je n'ai pas vu de DDR sur les schémas proposés..

Cordialement

Pascal Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Jeu 21 Mai 2009 - 10:52

Bonjour Hervé

Après relecture d'une fiche d'essai d'isolement , j'ai constaté que l'essai s'effectuait avec un mégohmmètre (donc injection de tension à 500 V).

Tu as raison pour l'essai d'isolement Hervé .

Cordialement

Pascal Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
millesime
Energie solaire
Energie solaire


Nombre de messages : 302
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Jeu 21 Mai 2009 - 16:56

La tension de test dépend de la tension d'exploitation!
Selon le type d'installation (tertiaire, industrielle) et la tension d'exploitation, la tension et la résistance d'isolement sont différentes.
L'élève lors de l'évaluation se doit de justifier son choix vis à vis des contraintes ci-dessus.
Je préfère un électricien qui n'hésite pas à se replonger dans la norme qu'une personne qui fait des mesures sans réflexion.
Pascal on injecte bien une tension, mais continue ou alternative ?
J'aide un peu plus notre bachelier pour son transfo !


Cordialement

Hervé

Mea culpa : je n'ai pas regardé le schéma, mais je parlais en généralité...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.electrotechnique-fr.com
Le Loup Blanc
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 3651
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Jeu 21 Mai 2009 - 17:43

Bonjour

Ces tests d'isolement et éventuellement d'essais diélectriques sur des équipements cablés accompagnés de circuits de commande en TBT , et souvent avec des composants électroniques, nécessitent une étude prélilminaire et un mode opératoire bien précis et consigné sur papier. En effet, toute fausse manipulation ou erreur de principe risque la destruction, ou la fragilisation de sous-ensembles.
Celà est principalement du aux effets capacififs existant de par les bobinages, cables, .....

Ainsi, il faudra s'assurer que la tension que l'on injecte est compatible avec la configuration existante, et définir les coupures à effectuer.

L'isolement est toujours réalisé avec un MEGOHMETRE , et en tension continue.


L'essai diélectrique, bien moins courant est réalisé avec un DIELECTROMETRE, en général en tension alternative (et parfois en tension continue ).
Il est à rappeler que l'essai diélectrique ( ou essai de claquage) doit être réalisé une fois et une seule sur un équipement donné ( machine, câble, ...), à la tension d'épreuve normative ( exemple 1500 Volts alternatif) , et son exécution consignée.
Si par la suite, il doit être repris sur ce matériel ( individuellement, ou au sein d'un système cablé) , la tension doit être impérativement "détimbrée"
Il est à noter que dans un essai diélectrique en alternatif, tous les composants isolés doivent être mis à la masse pour éviter leur détérioration par tensuion induite par effet capacitif . C'est pour celà que l'essai diélectrique est rarement réalisé sur des systèmes cablés. Complexe à définir, et gros risques pour les composants sensibles.

A titre informatif, un document de CHAUVIN ARNOUX à ce sujet
http://www.chauvin-arnoux.com/Groupe/pdf_mag/isolement_CAM_F_52.pdf

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Jeu 21 Mai 2009 - 18:04

Bonjour les amis,


Loup Blanc a devancé ma réponse suite à un problème électrique chez moi et son dépannage !!

Une terre était prise comme "neutre" dans un petit tableau bricolé par les anciens propriétaires !!

Heureusement un déclenchement suite au défaut et des essais m'ont permis de cibler le circuit en défaut ..

Pour Hervé, en première réponse j'utilise mon multimètre numérique Metrix en ohmmètre pour vérifier les premiers isolements..

Maintenant il vaut mieux utiliser le matériel correct en terme de mesures et de méthodes aussi..

Cordialement

Pascal Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Le Loup Blanc
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 3651
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Jeu 21 Mai 2009 - 18:45

RE

Concernant la méthodologie, pour Yacco, et afin de faire "montre de connaissances" , le plus simple est de respecter na NFC 15-100 , qui dit cf sa Table des Matières, en son titre 6:

NF C 15-100 Titre 6
Titre 6 – Vérifications et entretien des installations
600 Introduction ..................................................................................................................323

Partie 6-61 -Vérifications et mise en service.......................................................................323

610.1 Généralités .........................................................................................................323
610.2 (disponible) .........................................................................................................323
610.3 Définitions...........................................................................................................323
611 Inspection visuelle........................................................................................................324
612 Essais ..........................................................................................................................325

612.1 Généralités .........................................................................................................325
612.2 Continuité des conducteurs de protection et des liaisons équipotentielles
principales et supplémentaires............................................................................325
612.3 Résistance d'isolement de l'installation électrique ...............................................326
612.4 Protection par TBTS ou TBTP ou par séparation des circuits ..............................327
612.4.1 Protection par TBTS.........................................................................................327
612.4.2 Protection par TBTP.........................................................................................327
612.4.3 Protection par séparation électrique .................................................................327
612.5 Résistance des sols et des parois .......................................................................327
612.6 Vérification des conditions de protection par coupure automatique
de l'alimentation ..................................................................................................327
612.6.1 Généralités ......................................................................................................328
612.6.2 Mesure de la résistance des prises de terre .....................................................329
612.6.3 Mesure de l'impédance de la boucle de défaut .................................................330
612.6.4 Mesure de la résistance des conducteurs de protection....................................330
612.7 Essais fonctionnels .............................................................................................331
Partie 6-62 -Vérifications périodiques.................................................................................331
620.1 Généralités .........................................................................................................331
620.2 Périodicité des vérifications périodiques..............................................................331
620.3 Domaine des vérifications périodiques ................................................................331
620.4 Rapport...............................................................................................................332


Quant à l'utilisation d'un "multimètre' , donc des mesures de contunuité et d'isolement sous quelques volts au grand maximum, c'estr bon pour un dépannage, ou une localisation rapide de problème.

Dans une Vérification pour une Mise en Service, il convient d'utiliser les matériels adéquats :
- Mégohmètre ( qui permet entre autre des essais d'isolement sous 50 et 500 volts DC,
- Milliohmètre qui permet de faire des mesures de continuités et quantifier en terme d'Ohms et de Milliohms ( donc avec injection d'un courant significatif). En particulier, Mesures indispensable pour les LEP, LES, .....

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
marie



Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 14/03/2009
Age : 43
Localisation : ariege

MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Jeu 21 Mai 2009 - 20:58

bonjour !

je vois que les mesures d'isolement n'embêtent pas que moi ...
au risque de paraître têtue (cf un dernier sujet), quelqu'un pourrait peut-être répondre à une question que j'avais déjà posée:

la mesure lue au megohmmètre doit-elle être

- minimum de 1000 ohm / V de la tension d'essai ?
(pour 500 V, mini 500 000 ohm)

- minimum de 1000 ohm / V de la tension d'alim ?
(pour 400 V, mini 400 000 ohm)
( pour 230 V, mini 230 000 ohm )

oui, je sais , je vous embête avec des questions plus pédagogiques que pratique... mais examen arrivant oblige ...

à bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Le Loup Blanc
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 3651
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Jeu 21 Mai 2009 - 22:13

Bonjour Marie

Pour être trés précis, et faisant référence à la NFC , en en son $ 612.3 Résistance d'isolement de l'installation électrique.

La résistance d'isolement doit être mesurée entre chaque conducteur actif et la terre.
Nota : Pendant cette mesure, les conducteurs de phase et le conducteur de Neutre peuvent être reliés ensembles.
Et le tableaui 61A donne les valeurs ci-dessous
Tension noinale du circuit ==> Tension d'essaui en CC ==> Résistance d'isolement
TBTS et TBTP ==> 250V ==> Supé ou égal à 0,25 MOhms
Inférieure à 500V, à l'exceptio ci-dessus ==> 50 Volts ==> Suip ou égal à 0 ,5 MOhms
Supérieure à 500 V ==> 1000 Volts ==> Sup ou égal à 1 MOhms.

Les mesures sont effectuées, installation hors tension.

Après, on trouve la restriction concernant les cables chauffants pour planchers,

Et le mode opératoire lors de circuits multiples , ou de contacteurs ouverts qui ne permettent pas la continuité des circuits , ...

Mais je crois que j'ai répondu à l'interrogation de Marie ...

Cordialement

PS1 le pb de cette ou ces normes est qu'elles ne sont pas dans le domaine public.
Et je ne sais pas comment opère le corps enseignant pour transmettre ces infos.
Peut-être faudrait-il une fiche didactique spécifique aux mesures de continuité et d'isolement (en cohérence avec les normes)......
Si un formateur pouvait voir celà, ce serait super, car ce point semble intriguer et perturber beaucoup de lecteurs ....

PS2 : Attention aussi aux limites d'application dela NFC 15-100
Il exite, en début de cette norme, une liste des cas où elle s'appilique, puis une liste des cas où elle ne s'applique pas.
Donc toujours commencer par s'assurer que la NFC 15-100 est applicable au cas étudié.
Revenir en haut Aller en bas
millesime
Energie solaire
Energie solaire


Nombre de messages : 302
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Jeu 21 Mai 2009 - 22:47

On trouve des informations sur les sites des fabricants:
http://www.catuelec.com/fr-FR/publications-guides.php

Et à mes élève je conseil ce guide qui est un petit mémo de la MES.

http://www.catuelec.com/PDF/publications/guide_NFC15-100.pdf

Ensuite il y a aussi chauvin arnoux qui propose ces cahiers.

http://www.chauvin-arnoux.fr/club_mesurage/cahiers_instrumentation.asp
Revenir en haut Aller en bas
http://www.electrotechnique-fr.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Jeu 21 Mai 2009 - 23:08

Bonsoir les amis,



Amis du soir bonsoir !!!!

Je lis avec plaisir les messages à partager par tous et plein de nouveautés au passage....! Bravo

Et des réponses de qualité que j'apprécie aussi ..

Merci les amis pour tous ces éléments de valeur qui démontrent encore une fois que l'électrotechnique n'est pas terminée ! Idea

Cordialement

Pascal Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
yacco



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 02/12/2008
Age : 40
Localisation : Bourges

MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Ven 22 Mai 2009 - 10:25

Merci à tous, vos remarques me permettent de mieux avancer. Ok
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Ven 22 Mai 2009 - 10:29

Bonjour Yacco,



Je penseque tu disposes de pas mal d'éléments et en plus sur le plan fonctionnel tu pourras développer les grafcet pour la mise en service finale..


Cordialement

Pascal Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
marie



Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 14/03/2009
Age : 43
Localisation : ariege

MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Ven 22 Mai 2009 - 15:45

merci loup blanc ! ce point est enfin clair !

merci aussi hervé !

catuelec, c'est très bien et pour ceux qui préparent la partie pratique d'examens, les TP chauvin arnoux sont très clairs : pour tout ce qui est mesure, le n° spécial 4 donne toutes les indications,méthodes, résultats ...

ils focalisent un peu sur le matériel qu'ils promotionnent mais ...je plaisante, c'était juste manière de trouver un point négatif ...

a+++
Revenir en haut Aller en bas
millesime
Energie solaire
Energie solaire


Nombre de messages : 302
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Ven 22 Mai 2009 - 19:13

Oui Marie,

Ils vendent leur soupe!
Mais bon comme tu dis les explications sont claires et dans les établissements scolaires les boitiers jaunes sont nombreux (comme dans les entreprises).
Lorsque l'on sait faire une mesure, l'adapter sur un autre appareil n'est pas compliqué.
Les fabricant offrent ces documents pour que la mise en oeuvre de leur produit soit fait dans les règles de l'art !
Auparavant, il fallait faire des salons, voir les commerciaux pour obtenir ces infos.
Le net nous ouvre cette porte, qui peut sembler une facilité, mais qui reste un outil...

A+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.electrotechnique-fr.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Ven 22 Mai 2009 - 19:20

Bonjour les amis,


Quand les commerciaux vendent des produits de qualité je suis un des premiers preneurs d'information pour acheter !

Au contraire quand je rencontre des commerciaux qui m'amusent là, je m'amuse aussi par la suite ...

Nous avons la chance de rencontrer de trés bons produits finis sur le marché et c'est à nous de savoir conserver cette qualité en priorité.


Je suis trés content d'avoir des fiches types et ciblées sur des applications d'appareils de mesure sans avoir à consulter tout un document commercial sans technique..


Cordialement

Pascal Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Le Loup Blanc
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 3651
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Ven 22 Mai 2009 - 19:37

Bonjour
OUi, Hervé m'a fait découvrir ces cahiers que je ne connaissais pas.
Il essaient de montrer la raison d'emploi de leur matériel, et à première vue, celà parait simple.
Et c'est vrai, s'il s'agit par exemple d'une armoire de commande électrique classique, ou d'une distribution électrique fixe ( habitat , tertiaire, ...).

Mais dès que l'on complique le système avec l'emploi d'automates, de liaisons de données, de variateures de puissance, de filtres CEM, de parasurtenseurs, de circuits de commande et de signalisation, de tereminaux informatiques, et de câblages importants circulant sans des chemins de câbles (donc de voisinage ), celà se complique vraiement, et les dangers de casse ou de fragilisation vous guettent.

Dans les systèmes complexes, en général conçus par un BE (ou assimilé) , je conseille vraiement de demandrer au BE (ou au minimum de lui faire valider), un dossier de contrôle définissant les mesures à faire et les configurations à adopter.

Sinon, en cas de casse, vous opérateurs, serez toujours le fautif qui a mal conçu ou réalisé ce controle.

Je ne parle pas de l'essai diélectrique, s'il devait être réalisé. Il doit être obligatoirement conçu par un BE qui définira les niveaux (éventuellement avec dérogation justifiée), les configurations, les bornes à mettre à la masse (pour protéger les circuits courant faible de remontées capacitives, ...)

PS : j'ai, à plusieurs reprises, du définir des essais de continuité, isolement, diélectrique pour des armoirex et coffrets interconnectés, avec plus de 10 000 points cablés .... et je crois connaître le problème ....

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
yacco



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 02/12/2008
Age : 40
Localisation : Bourges

MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Dim 24 Mai 2009 - 10:42

Bonjour,

lorsque dans une installation électrique, il y a un variateur de vitesse en amont d'un moteur triphasé, comment faire lors du contrôle d'isolement ?
Cela me fait un peu peur d'envoyer une tension d'essai de 500 V CC sur cet appareil ! J'ai peur de créer un choc électrique... Comment procéderiez-vous ?


Autre question : lors de l'essai d'ensemble, on mesure à vide le circuit commande, que faut-il faire pour mettre à vide le circuit commande ?

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Le Loup Blanc
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 3651
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Dim 24 Mai 2009 - 12:16

Bonjour

C'est une trés bonne question, qui vient naturellement .... (éveillée par mon dernier message). Bravo

Je n'ai pas de réponse toute faite, en présence d'un variateur.

a) je dois faire un test rapidement sur le terrain
Mon réflexe industriel est de le débrancher la puissance à l'entrée et à la sortie, puis de tester l'isolement en deux fois : En amont , en aval (la norme le permet)

b) je dois préparer un document de test ( essais à réaliser et sanctions)
Je pose la question au fabriquant et m'en réfère à ses préconisations (et je joints sa réponse en annexe du document pour éviter toute question ultérieure)

Pour ce qui est du circuit de commande. Je suppose qu'il s'agit d'un circuit TBT.
Tu ouvres momentanément sa mise à la masse,
Tu teste son isolement sous la tension requise ( 250 V DC ).

Mais comme tout test d'isolement, si des modules électroniques sont présents, il est conseillé de les débrocher, ou les débrancher (même principe que pour la puissance). L'essentiel est mentionner la configuration d'essai dans le document.

En tout cas, je ne te conseille pas de prendre de risque. La prudence est de rigueur, car une casse ou fragilisation a toujiours des conséquences non négligeable. Pour ma part, ces test sont conçus pour valider les cablages, borniers, bobinages .... Ils ne sont pas adaptés aux circuits possédant de l'électronique à cause de l'échelon de tension brutal imposé au matériel, qui se transmet au coeur de l'électrique par effet capacitif.

Perso, dans mes grands ensembles de câblage les tests s'effectuaient toujours sur des ensembles de baies et coffret cablés et interconnectées , mais non équipées de tiroirs ou de blocs. Je n'ai pas l'expérience de coffrets électriques en mileu industriel.

Donc tout avis de professionnel sera le bienvenu.

Cordialment
Revenir en haut Aller en bas
electron libre
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1660
Date d'inscription : 18/08/2009
Age : 70
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Mer 9 Sep 2009 - 15:31

Messieurs, bonjour.

J'arrive certainement trop tard. Mais je pense encore qu'il est nécessaire de faire une mise au point. Je détecte dans les commentaires ici ou là des erreurs. Je vais simplement répondre aux interrogations de notre ami Yacco.

1- J'aurai aimé que votre vérification porte sur la présence d'un dispositif de coupure omnipolaire simultané et cadenassable en positon d'ouverture à l'origine de l'alimentation. Vous n'en parlez pas est-ce un oubli ? C'est une obligation réglementaire concernant les engins de levage !

2- Les engins de levage (le pont roulant en est un) sont soumis à une réglementation particulière et doivent être vérifiés avant mise en service par un organisme de contrôle agréé qui délivre à l'issu de son contrôle un certifcat de conformité. Mon ami Yacco, cette phase n'est pas de votre compétance.

3- Les primairers des transformateurs de télécommande sont toujours protégés au primaire par des fusibles de type aM ou des disjoncteur équipés uniquement d'un magnétique. Le courant d'appel à la mise sous tension est environ de 25 (Vingt cinq) fois le courant nominal. Le calibre et le type des fusibles est en principe préconisé par le constructeur du transformateur. Les fusibles gG seraient surcalibrés pour assurer la même fonction. En cas d'installation de fusibles gG du même calibre que les fusible aM, il y aurait fusion à chaque mise sous tension.

3bis- En ce qui concerne la mesure de continuité, vous y allez un peu fort, trouver "0 Ohm" est impossible. Ne serait-ce que la résistance de contact des points de mesure vous avez déjà au minimum 0,2 Ohm. Le seul appareil que je connaisse qui s'affranchi des points de contacts est l'AMEC ou le super poly AMEC construit est mis en oeuvre par les APAVE.

4- En principe les moteurs électriques des engins de levage sont des moteurs particuliers, ils sont prévus pour des cadences de fonctionnement élevées (plusieurs dizaines de démarrage dans l'heure, un moteur standard est prévu pour 3 démarrages dans l'heure.) Ces moteurs sont de construction spéciales (Service intermittent et souvent avec inversion du sens de rotation pour faire court), ils sont aptes à supporter des échauffements "anormaux" pour faire simple. Ces cadences de fontionnement élévées sont nommées dans notre jargon du "pianotage" ce qui correspondant à des marches arrêts successives. Le moteur n'est pas encore arrêté que l'on relance la mise en marche et ainsi de suite. Il est donc important que le ou les contacteurs soient parfaitement dimensionnés, ils sont choisis en "Catégorie AC2".
Les relais thermiques ne sont pas permis dans pour les engins de levage. Ils seraient alors les surcalibrés pour faire à ces phases de fonctionnement. Moralié, ils ne servent plus à rien. Le relais thermique n'a pas le temps de ce refroidir qu'il est à nouveau sollicité, les échauffements s'accumulent et il fini par déclencher.

5- Sur les circuits de télécommande, et quelque soit la tension de commande l'une des polarité est mise à la terre de telle façon que le circuit de commande fonctionne à la mise au Neutre "SLT du type TN". c'est une obligation pour les machines dites dangeureuses. Le pont roulant est classé parmi les machines dangeureuses.
Le 24 volts n'est pas un gage de sécurité (Et puis quel 24Volts ?). Cette tension si votre câblage du circuit de télécommande ne vous affranchi pas des risques de mis en marche intempestive ou des arrêts impossibles.

6- les mesures d'isolement sont effectuées sur toutes les parties de la machine force Motrice et télécommande). Un défaut d'isolement sur la partie télécommande peut avoir des conséquences graves pour les opérateurs. J'aimerai savoir quel est l'âne qui vous à dit que l'on ne risquait rien avec du 24 volts (quel 24 V : TBTF ? TBTP ou TBTS ? Comment est-il obtenu ? Comment est-il câblés, etc. Je vous renvoi à l'habilitation qui dit que le 24 Volts peut être aussi dangeureux que le 220Volts). "Je vais tirer les oreilles à celui qui vous a dit ça. c'est avec des erreurs comme celle-là que l'on tue des gens" Exception pour les parties électroniques pour lesquelles des précautions doivent être prises, les mesures d'isolement ne doivent pas être effectuées. (lors d'une réception d'un alternateur de 10MVA en plateforme d'essai chez un grand constructeur, j'ai fais shunté toutes les diodes qui équipaient le système de régulation. La tension à appliquer était de 2U+1000 soit 14200Volts pendant 2 miniutes) En basse tension ce qui semble être votre cas, les composants électroniques ne supportent pas les tensions inverses de l'ordre de 500Volts. Les mesures d'isolement sont effectuées en aval des contacteurs, la mesure en amont ne servirait à rien !

7- Si les moteurs équipés de variateurs de vitesse ne sont pas raccordés, vous ne pourrez jamais en vérifier le bon fonctionnement.

8- Si certains de vos moteurs sont équipés de variateurs de vitesse, les relais thermiques que j'ai évoqué au début de cette note ne sont pas nécessaires, car les convertisseurs de fréquence sont munis de la fonction surcharge. Lorsque vous saisisez les paramètres moteurs avant mise en service vous saisisez entre autre l'intensité nominale absorbée par le moteur.

9- Pour vérifier l'automatisme et les sécurités, il n'y a qu'a mettre sous tension après toute les vérifcations d'usage et faire fonctionner l'équipement. La main sur les arrêts d'urgence en cas de dysfonctionnement.

10- Pour les sens de rotation des moteurs si votre installation est correctement réalisée et si vous connaissez l'ordre des phases. Je vous rappele une règle simple tous les moteurs tournent à droite lorsqu'on regarde le bout d'arbre s'ils sont raccordés comme suit dans l'ordre de succession des phases (L1, L2, L3 U, V, et W du moteur).

Un spécialiste du levage que je ne suis pas dirait encore beaucoup de chose sur cette installation. En ce qui me concerne voici mes remarques.

Bonne lecture et salutations.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mise en service d'un pont roulant   Aujourd'hui à 12:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Mise en service d'un pont roulant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mise en service d''un pont roulant
» Les étape de la mise en service
» 361 - Vérification et Mise en service
» Comportement des systèmes logiques : le pont roulant
» Aide révision des procédures d'une mise en service

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Electrotechnique-fr :: Secteur hors habitat (Industriel, Artisanal, ERP,...) :: Dépannage / Entretien-
Sauter vers: